Québec s’entend avec les CPE

Québec — Le gouvernement Marois a annoncé, jeudi, une entente avec l’association qui représente les CPE. À l’origine, le Parti québécois demandait plus de 56 millions de dollars de compressions à l’ensemble du réseau des garderies subventionnées. La ministre de la Famille, Nicole Léger, voulait notamment abaisser le financement à un ratio d’une éducatrice pour 10 enfants. Mais finalement, devant le tollé de l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) et des syndicats, la ministre recule sur cette mesure. Le ratio demeurera à une éducatrice par huit enfants, parce que la ministre puisera dans les surplus de 222 millions accumulés par les CPE pour y arriver. À l’origine, elle devait puiser 7 millions dans ces surplus, mais Québec s’en servira donc à hauteur de 31 millions.

À voir en vidéo