Moins d’aide pour les aînés autonomes

Le gouvernement Marois réduit de 3,6 millions le programme de logements adaptés pour aînés autonomes. Ce programme, mis sur pied par l’ancien gouvernement libéral et relevant de la Société d’habitation du Québec, permettait aux personnes âgées de 65 ans et plus avec un revenu de moins de 32 000 $ d’obtenir des subventions pour sécuriser leur résidence en installant notamment des rampes ou un système de télésurveillance. « Alors que le ministre de la Santé répète sur toutes les tribunes qu’il veut garder [les aînés] à la maison, son collègue [des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault] coupe dans un programme pour qu’ils restent à la maison, a dénoncé la porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés, Marguerite Blais. Il y a une incohérence ici. »

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.