Commission Charbonneau – C'était «honteux et dégradant», dit le président de BPR sur le 3 % à verser

Le président de la firme de génie BPR, Pierre Lavallée
Photo: - Le Devoir Le président de la firme de génie BPR, Pierre Lavallée
M. Lavallée a confirmé lundi ce que l'ingénieur Charles Meunier, de la même entreprise, avait dit auparavant à la commission: tous les dirigeants de BPR mis au courant du stratagème se sentaient mal à l'aise de participer à ce système, mais c'était ça ou ne pas travailler à Montréal, a-t-il résumé.

Il y a cinq contrats en 2007 et 2008 pour lesquels BPR a dû verser une quote-part équivalant à 3% de la valeur des mandats obtenus au parti Union Montréal. La somme était remise sous forme d'argent comptant au responsable du financement d'Union Montréal, Bernard Trépanier, par l'intermédiaire de son ingénieur Charles Meunier.

BPR a réussi à trouver autant d'argent comptant en retirant simplement l'argent du compte bancaire des cinq principaux actionnaires de la firme.

Pour le premier contrat concerné, en février 2007, il a fallu verser 22 000 $ en quote-part. M. Lavallée lui-même a retiré 9000 $ de son propre compte. Son relevé bancaire a été déposé devant la commission.



À voir en vidéo