Sondage précongrès - Couillard loin devant

Pierre Moreau, Philippe Couillard et Raymond Bachand briguent la chefferie du Parti libéral.
Photo: - Le Devoir Pierre Moreau, Philippe Couillard et Raymond Bachand briguent la chefferie du Parti libéral.

Plus intelligent que ses deux concurrents, plus rassembleur, plus sympathique, meilleur orateur, et surtout mieux placé pour gagner la prochaine élection : si les chiffres disent vrais, Philippe Couillard peut envisager le congrès à la chefferie du Parti libéral du Québec sans une once de stress. Sa domination semble presque totale, à 24 heures du début du congrès.


Selon un coup de sonde de Léger Marketing réalisé pour l’agence QMI (et dont des extraits ont été publiés mercredi), Philippe Couillard caracole ainsi en tête de pratiquement toutes les catégories d’intentions ou de perceptions sondées. Seul Raymond Bachand parvient parfois à maintenir la tête hors de l’eau dans le sillage de l’ancien ministre de la Santé.


Les sondeurs ont demandé à 1216 Québécois leur perception des trois candidats, et ce, dans 17 catégories. Philippe Couillard arrive premier dans 14 d’entre elles, autant au sein de la population en général qu’auprès des électeurs libéraux. Raymond Bachand domine pour sa part la catégorie de celui qui serait le « meilleur pour gérer l’économie ».


Les deux hommes sont au coude à coude sur le plan de l’intégrité - M. Couillard a dû défendre en campagne ses liens avec Arthur Porter, et aussi expliquer son passage au privé en 2008 -, de même que pour savoir « qui tient le plus à ses convictions ». Raymond Bachand fait aussi bien dans la catégorie cherchant à désigner le « plus compétent » des candidats.


Mais ailleurs, Philippe Couillard fait table rase. Les personnes interrogées jugent qu’il serait - et souvent avec des pointages deux ou trois fois plus élevés que pour M. Bachand - le meilleur pour améliorer le système de santé, remporter la prochaine élection, représenter le Québec à l’étranger, défendre les intérêts du Québec et améliorer le système d’éducation.


On le juge aussi meilleur orateur, plus rassembleur, doté d’une plus grande force de caractère, plus attentif aux besoins des plus démunis, plus intelligent, plus sympathique… En somme : l’homme inspire confiance et ferait un meilleur premier ministre, croit-on (deux catégories où il domine aussi, évidemment).


Pierre Moreau ne dépasse légèrement Raymond Bachand que dans les catégories du « plus sympathique » candidat, du meilleur orateur et du plus attentif aux besoins des démunis.

 

Intentions de vote


Cela dit, la bonne performance de Philippe Couillard dans les perceptions ne provoquerait pas pour autant de raz-de-marée dans les intentions de vote - même s’il ferait mieux que MM. Bachand et Moreau.


La première partie du sondage révélait une égalité dans les intentions de vote au provincial. Après répartition, le Parti québécois de Pauline Marois récoltait 31 % d’appuis, un point devant les libéraux sans chef. La Coalition avenir Québec de François Legault obtenait 20 %.


Si Philippe Couillard était le chef des libéraux, le même sondage donnerait toujours 30 % au Parti libéral. Le Parti québécois et la CAQ perdraient chacun un point. Mais avec Raymond Bachand aux commandes, les libéraux reculeraient de cinq points (25 %), huit points derrière le PQ (33 %). Et si Pierre Moreau dirigeait le parti, celui-ci obtiendrait 23 %, à égalité avec la CAQ. Le PQ aurait toujours 33 %.


Le sondage a été réalisé en ligne du 7 au 10 mars auprès de 1216 personnes. Un échantillon probabiliste de cette taille aurait une marge d’erreur de 2,8 % dans 19 cas sur 20.

À voir en vidéo