Québec signe un accord de coopération élargie avec le Vermont

Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir

Bon voisinage. La première ministre du Québec, Pauline Marois, et le gouverneur de l’État du Vermont, Peter Shumlin, ont signé un nouvel accord de coopération multisectorielle. Cette entente renforce les engagements entre le Québec et le Vermont, notamment en matière de relations commerciales, d’énergie et de transport, en plus d’ajouter les secteurs de la santé et de la culture à cette collaboration. Cet accord, qui remplace celui signé en 2003, vise entre autres choses, en matière commerciale, à favoriser la circulation des personnes, des biens et des services tout en renforçant la sécurité. Sur le plan énergétique, il élargira l’échange d’information et d’expertise aux technologies de réseaux intelligents, aux programmes innovants en efficacité énergétique et à l’approvisionnement en énergies propres dans la région du Nord-Est. Du point de vue culturel, le Québec et le Vermont s’engagent à stimuler les échanges dans les arts de la scène, alors qu’en santé, de nouvelles pistes de collaboration seront explorées dans le domaine des politiques et des systèmes de prestation de soins.

3 commentaires
  • Pierre Lefebvre - Inscrit 19 février 2013 07 h 03

    Étrange !

    Étrange, vous trouvez pas ? Les opposants du gouvernement Marois et de la vision du PQ s'égosillent à crier que le but des péquistes est de refermer le Québec sur lui-même, de l'isoler dans sa petite mentalité de tribu à ceinture fléchée.

    Quand d'un autre côté s'additionnent les ententes avec tous nos voisins même jusque sur des continents différents. Y a comme une contradiction ici quelque part !

    Ma conclusion : «N'écoutez pas ce qu'ils disent; regardez ce qu'elle fait !» Et imaginez ce qu'on pourrait faire si nous serions seul maître à bord.

    • rene poirier - Inscrit 19 février 2013 10 h 00

      Si je suis indépendantiste, c'est que je souhaite plus d'ouverture sur le monde pour le Québec. Le Canada devient beaucoup trop petit pour nous, d'autant plus qu'il n'a plus besoin des Québécois pour se donner un gouvernement majoritaire.

    • Simon White - Inscrit 19 février 2013 18 h 54

      Chers Messieurs;

      1-) J'imagine qu'être maître chez nous inclus une baisse d'impôts puisque le Québec est toujours la province la plus taxée au Canada? Et ce surplus de taxation ne provient pas d'Ottawa mais bel et bien de Québec!

      2-) Aurons-nous accès au support de l'armée Américaine, car j'imagine que le support du Canada serait alors coûteux! Et peut-être aussi la monnaie Américaine?

      3-) Monsieur Lefebvre, il serait peut-être préférable de ne pas regarder ce qu'elle fait non plus puisque depuis Septembre 2012 ... elle danse plutôt la cha-cha ... Madame Marois.

      Pour ma part, je rêve toujours du jour où Monsieur Lisée prendra sa place..