Djemila Benhabib finaliste au prix Simone-de-Beauvoir

La journaliste et essayiste québécoise Djemila Benhabib est finaliste au prix Simone-de-Beauvoir 2013, décerné chaque année à Paris par un jury international à des personnes ou des associations qui défendent les droits des femmes. Arrivée au Québec après avoir vécu en France et en Algérie, Mme Benhabib est l’auteure de trois essais, dont Ma vie à contre-Coran, dans lequel elle met la société québécoise en garde contre l’islamisme et les autres formes d’intégrisme religieux, et Des femmes au printemps, où elle se penche sur le rôle des femmes dans le printemps arabe. Les autres finalistes sont Malala Yousafzai, une jeune militante pakistanaise ; Ana Sylvia Monzon, une sociologue et journaliste féministe guatémaltèque ; Women on Waves, une association néerlandaise qui offre des services d’interruption de grossesse aux femmes de pays où l’avortement est interdit ou restreint ; et Entraide et Espoir, un organisme travaillant à l’intégration des femmes d’origine africaine en France.

1 commentaire
  • alain petel - Inscrit 17 décembre 2012 18 h 53

    Bravo !

    C'est toute une reconnaissance. On ne peut qu'espérer du fond du coeur qu'elle remporte ce prix prestigieux qui soulignera le courage et la combativité de cette femme qui navique à contre-courant pour la défense de la liberté d'expression. Et dans son cas, quel combat !