Les libéraux s’étaient « enthousiasmés », avoue Bachand

Selon l’ancien ministre des Finances Raymond Bachand, l’ancien gouvernement se serait « enthousiasmé » en promettant des investissements sans nécessairement leur réserver des fonds.

Selon M. Bachand, « ç’a pu arriver » que des projets annoncés n’aient pas été provisionnés. « Est-ce que certains ministres, dans l’enthousiasme du moment, dans certains projets, ont lancé l’intention de faire un projet - parce qu’il y a l’intention de faire un projet… et son approbation - [est-ce que ces ministres] ont pu dire : « On veut faire ce projet-là » et « Je vous annonce que ce projet-là va se faire et qu’il est approuvé par le Conseil des ministres » ? […] Ç’a pu arriver. Ça arrive en politique ! », a-t-il confié au Devoir après sa conférence de presse en huis clos.


Un peu plus tôt, la ministre Agnès Maltais déplorait le fait que les libéraux n’avaient pas réservé de fonds pour certains projets annoncés de la région de Québec.


Les libéraux avaient annoncé en mars une enveloppe de 100 millions de dollars pour le prolongement de la promenade Samuel-De Champlain. Puis, dans les semaines précédant le déclenchement de la campagne en juillet, ils annonçaient un nouvel investissement de 6 millions dans la promenade, de 19 millions dans les Nouvelles Casernes et de 30 millions dans Le Diamant.


« Y avait pas une cenne dans aucun ministère. Ni pour Le Diamant, ni pour les Nouvelles Casernes, ni pour la promenade Samuel-De Champlain », a déclaré la ministre responsable de la Capitale nationale.


Mme Maltais a par ailleurs cherché à se montrer rassurante quant à l’avenir de ces projets. « Tous les projets continuent. […] J’ai toujours dit que ce sont des projets auxquels je tiens beaucoup. » Lundi, le maire de Québec, Régis Labeaume, s’était montré inquiet à ce propos.


***
 

Avec Antoine Robitaille

7 commentaires
  • Pierre Lefebvre - Inscrit 21 novembre 2012 05 h 50

    « enthousiasmé »

    Y a une histoire là dessus : « La madame rentre à la maison avec $5000 de savon et un beau manteau de fourrure. C'est quoi ça, demande le mari. Y avait une belle vente de savon au magasin et avec ce que j'ai sauvé, je me suis payé un manteau. Il est beau hein ?» Vive l'entousiasme !

  • François Dugal - Inscrit 21 novembre 2012 07 h 50

    Enrichissons notre vocabulaire

    Mensonge:
    Énoncé délibéré d'un fait contraire à la vérité.

  • Franklin Bernard - Inscrit 21 novembre 2012 09 h 15

    Bachand devrait se faire discret

    À voir dans quel état les troupes à John James, Bachand en tête, ont laissé les finances publiques, et comment ils ont hypothéqué notre avenir en bradant nos ressources naturelles au plus offrant, on est en droit de demander au riche député d'Outremont de se faire discret. Ou même de se faire carrément oublier.

  • Alexis Lamy-Théberge - Abonné 21 novembre 2012 11 h 00

    Quelle touchante ingénuité!

    Voilà, tout a été dit, ne reste plus qu'à répéter à l'infini ces paroles de M. Bachant pour ensevelir le reste de naïveté politique du bon peuple.

    Mensonge : « ç’a pu arriver »
    Électoralisme `: « ç’a pu arriver »
    Populisme : « ç’a pu arriver »
    Mauvaise foi : « ç’a pu arriver »

    En résumé, tout revient à dire n'importe quoi pour obtenir ou conserver le pouvoir : « ç’a pu arriver »

    • Louis Palardy - Inscrit 23 novembre 2012 07 h 01

      Mme Marois, la première à Dire n'importe quoi, a prometttre nimporte quoi pour se faire élire. Tout comme les libéraux, elle a changé son "capot" de bord en regardant les vrais chiffres.
      C'est qui maintenant qui a des chiffres qui ne tiennent pas la route?
      Pour ce qui est du Déficit Libéral, n'oubliez pas qu'un Budget est basé sur des prévisions et que si les prévisions ne sont pas aux rendez-vous, les chiffres non plus.
      Au Final, le gouvernement Charest a été le champion des hausses de taxes et tarifs Le gouvernement Marois après 2 mois de pouvoir, a déjà gaspillé plus qu'ils va recevoir et commencé son mandat avec une hausses des impôts, pour les "plus riches". Preuve que le gaspillage et les dépenses d'argent que l'on n'a pas continuera.
      On est pas capable de réaliser des surplus même avec une hausse de 2% de la TVQ. On est super Bien administré au Québec!!!
      Note: Le PLQ fera la même chose que le PQ, l'hypocrisie de voter contre le budget tout en disant à certains députés de ne pas voter! Sin on n'a pas besoin d'eux, on devrait sans doute faire un ménage a l'assemblée Nationale et couper a 75 députés comme au fédéral. De toute façon c'est le chef qui leur dit quoi voter...

  • J-Paul Thivierge - Abonné 21 novembre 2012 11 h 17

    pour sauver l'essentiel

    Selon le rapport SECOR/KPMG selon l'examen du bilan des finnances de R Bachand, N Marceau et le PQ ont fait le mieux possible en considérant l'énorme trou 1,6 G$ créé par le comportement anarchique de JJC et ses ministres en période pré électorale. De plus,si le Dr Couillard, candidat à la chefferie n'avait pas décidé en 2003 de déménager le CHUM au 1000 St Denis il est reconnu que les citoyens du Québec n'auraient pas eu à verser une taxe santé pour combler le manque à gaghner de 1,2 G$. Il devient important que ceux qui ont causé les grandes dépenses soient reconnus imputables de leur abus anachiques. La troupe de mystificateurs du PLQ de JJC est responsable de 3 G$ de déficits économiques et maintenant le PQ doit demander de combler ces énormes trous.

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 22 novembre 2012 04 h 30

      Et engueuler le pompier qui viens éteindre le feu parce qu'il met de l'eau partout fait partie de la logique trop populaire !