Les libéraux s’étaient « enthousiasmés », avoue Bachand

Selon l’ancien ministre des Finances Raymond Bachand, l’ancien gouvernement se serait « enthousiasmé » en promettant des investissements sans nécessairement leur réserver des fonds.

Selon M. Bachand, « ç’a pu arriver » que des projets annoncés n’aient pas été provisionnés. « Est-ce que certains ministres, dans l’enthousiasme du moment, dans certains projets, ont lancé l’intention de faire un projet - parce qu’il y a l’intention de faire un projet… et son approbation - [est-ce que ces ministres] ont pu dire : « On veut faire ce projet-là » et « Je vous annonce que ce projet-là va se faire et qu’il est approuvé par le Conseil des ministres » ? […] Ç’a pu arriver. Ça arrive en politique ! », a-t-il confié au Devoir après sa conférence de presse en huis clos.


Un peu plus tôt, la ministre Agnès Maltais déplorait le fait que les libéraux n’avaient pas réservé de fonds pour certains projets annoncés de la région de Québec.


Les libéraux avaient annoncé en mars une enveloppe de 100 millions de dollars pour le prolongement de la promenade Samuel-De Champlain. Puis, dans les semaines précédant le déclenchement de la campagne en juillet, ils annonçaient un nouvel investissement de 6 millions dans la promenade, de 19 millions dans les Nouvelles Casernes et de 30 millions dans Le Diamant.


« Y avait pas une cenne dans aucun ministère. Ni pour Le Diamant, ni pour les Nouvelles Casernes, ni pour la promenade Samuel-De Champlain », a déclaré la ministre responsable de la Capitale nationale.


Mme Maltais a par ailleurs cherché à se montrer rassurante quant à l’avenir de ces projets. « Tous les projets continuent. […] J’ai toujours dit que ce sont des projets auxquels je tiens beaucoup. » Lundi, le maire de Québec, Régis Labeaume, s’était montré inquiet à ce propos.


***
 

Avec Antoine Robitaille

À voir en vidéo