Marois promet de livrer une lutte sans merci à la corruption

Pauline Marois a dit espérer que ses projets de loi portant sur l'intégrité seront adoptés avant l'ajournement des Fêtes, le 7 décembre.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Pauline Marois a dit espérer que ses projets de loi portant sur l'intégrité seront adoptés avant l'ajournement des Fêtes, le 7 décembre.

Québec — L'ensemble du gouvernement Marois sera mobilisé contre la corruption au cours des prochains mois.

La première ministre Pauline Marois promet de faire un grand ménage et de ramener l'intégrité à tous les niveaux de l'administration publique.
 
Dès jeudi, le gouvernement entend déposer un projet de loi resserrant les règles autour de l'octroi de contrats avec l'administration publique. Un autre projet de loi portera sur le financement des partis politiques, qui deviendra essentiellement public.
 
L'intégrité sera donc l'un des quatre axes de l'action gouvernementale telle que définie dans le discours inaugural d'une vingtaine de pages, présenté mercredi à l'Assemblée nationale par la première ministre et intitulé «Un Québec pour tous».
 
«Je m'engage aujourd'hui devant vous à mobiliser l'ensemble du gouvernement pour faire un grand nettoyage, de fond en comble, jusqu'au bout», a-t-elle dit.
 
Les trois autres priorités du gouvernement Marois seront le contrôle des finances publiques et la croissance économique, la promotion de l'identité québécoise et, enfin, l'assurance d'une plus grande solidarité entre tous.
 
La promotion de la souveraineté du Québec, au coeur du programme du Parti québécois, n'occupe qu'un court paragraphe sur 20 pages du discours inaugural, qui contient essentiellement des propositions générales déjà connues.
 
Mme Marois a dit espérer que ses projets de loi portant sur l'intégrité seront adoptés avant l'ajournement des Fêtes, le 7 décembre.
 
Il faut soustraire l'influence de l'argent sur la politique une bonne fois pour toutes, a dit à ce propos la première ministre.
 
Avec en fond de scène les révélations de la Commission Charbonneau sur l'administration municipale à Laval et à Montréal, Québec cherchera «des façons d'assainir les pratiques de financement politique dans les municipalités».
 
En début de session, le discours inaugural énumère les priorités du gouvernement sur le plan législatif et indique les grandes orientations qui seront privilégiées au cours des deux prochaines années Mme Marois s'engage aussi à présenter un projet de loi sur les élections à date fixe.
 
Comme prévu, Québec va intervenir en vue de renforcer la loi 101. Mme Marois n'a cependant pas dit jusqu'où irait son projet.
 
Il faut aussi s'attendre à voir le gouvernement déposer un projet de Charte de la laïcité, destinée à réaffirmer la neutralité de l'État sur le plan religieux.
 
Les parents de jeunes enfants seront heureux d'apprendre que le gouvernement devrait, dès le début de 2013, lancer un appel d'offres de quelques milliers de places en garderie à 7$ par jour.
 
Mme Marois a aussi évoqué la possibilité de présenter un budget dès cet automne.
 
Le gouvernement donnera suite à son engagement de revoir à la hausse les redevances imposées aux minières.
 
Il ouvre aussi la porte à l'exploitation du potentiel pétrolier du Québec. «Nous sommes déterminés à l'exploiter, mais à partir des pratiques les plus élevées en matière de protection de l'environnement, d'acceptabilité sociale», a-t-elle promis.
 
En santé, Québec veut déposer un livre vert de prévention des maladies. On mettra aussi l'accent sur la formation de médecins de famille et la création d'un plus grand nombre de Groupes de médecine familiale.

Par Jocelyne Richer
8 commentaires
  • Daniel d'Arthez - Inscrit 31 octobre 2012 18 h 10

    Il faut que ce soit le projet d'une décennie. On n'en viendra pas à bout avec cette seule commission Charbonneau.

  • Leclerc Éric - Inscrit 31 octobre 2012 18 h 41

    Un autre loi qui sera facile à contourner...

    Si les meilleurs comptables agrées peuvent aider leurs meilleurs clients à contouner les règles comptables, il sera facile pour le prochain gouvernement d'amender la loi afin de permettre les transactions financières douteuses sans que rien n'y paraisssent. Pauline Marois veut simplement flatter son ego parce qu'elle est au pouvoir, mais il faudrait aussi qu'elle réfléchisse au fait que son parti a AUSSI reçu des dons de firmes de génie conseil... Pauline et sa famille ne sont pas blancs comme neige...

    • Benjamin Trottier - Abonné 31 octobre 2012 21 h 34

      Mais c'est déjà bien mieux que les aveugles du PLQ et à ce que je sache, depuis le début de la commission Charbonneau, le PQ n'a pas été mêlé à rien du tout mon cher monsieur !

    • Pierre Bellefeuille - Inscrit 31 octobre 2012 22 h 15

      La corruption aura tout corrompu ! Mais, on ne doit pas perdre de vue que sans le PQ et sans le rapport Duchesneau, nous n’aurions jamais eu la Commission Charbonneau. Au moins, on en trouve quelque part pour désirer véritablement faire le grand ménage, c’est déjà ça de fait.

      Nous risquons de retourner en élections dans deux semaines, car les partis d’opposition annoncent déjà qu’ils n’appuieront pas le discours inaugural du PQ. Hélas !

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 1 novembre 2012 05 h 11

      Alors, ne faisons rien ! Business as usual ! Continuons la course des lemmings ! À moins qu'on élise un extra terrestre. Lui, on est certain qu'il n'a pas trempé dans quoi que se soit, sauf que; faudrait commencer par en trouver un !
      Je sais qu'il est très difficile de faire confiance à qui que se soit cet temps-ci. Même Jésus aurait de la misère à passer la rampe en 2012.
      La fin du monde s'en vient, mais pas comme on l'a compri. Y a un courant insidieux qui ronge le dessous de l'activité humaine partout sur la planète trop insistant et trop important pour ne pas qu'il emporte tout l'échafaudage. C'est pas un cataclisme, ni un astéroide ni quoi que se soit de naturel qui va nous détruire, c'est nous-même par un travail de sape. Le printemps à quelque saveur que vous l'arrosez en est un précédant à l'hivers de l'humanité. Adieu veaux vaches cochons !

  • Alain Zola - Inscrit 31 octobre 2012 21 h 28

    Marois: Hardiesse, Intégrité

    Bravo! En soumettant son discours inaugural à l'approbation de l'Assemblée Nationale par le biais d'un vote de confiance, Madame Marois fait preuve de son mépris pour les intimidations et les tergiversations politiques des libéraux, ces moutons noirs discrédités.

    Voilà donc un geste politique courageux qui confirme l'intégrité de l'équipe Péquiste et nous extirpe de l'ère magouilleuse des libéraux.

  • Réal Nadeau - Inscrit 31 octobre 2012 22 h 23

    Procès d'intention ?

    Toute loi,même la meilleure,peut être contournée.Ça,c'est bien connu.
    Ce que vous dites, c'est bien autre chose:
    ''Il sera facile pour le prochain gouvernement d'amender la loi afin de permettre les transactions financières douteuses sans que rien n'y paraisssent.''
    Vous insinuez des intentions perverses à la Première ministre
    C'est ce qu'on appelle faire un procès d'intention!
    Excusez-moi mais c'est singulièrement odieux si on s'arrête au sens des mots que vous employez.

  • Louise Lefebvre - Inscrite 1 novembre 2012 16 h 17

    Conséquences...

    Ça prend des lois et si malgré tout on découvre des coupables de fraude alors il faut récupérer l'argent avec intérêts et peine de prison avec sentence exemplaire...
    Il faut que chacun sache qu'il y a des conséquences claires...comme les enfants qui contreviennent aux règles... sinon il n'y aura aucun résultat...