Le NPD aura une version québécoise lors du prochain scrutin

L'ancien ministre libéral soutient qu'il y a assez de place pour une voix fédéraliste de gauche dans le paysage politique québécois.
Photo: Archives PC L'ancien ministre libéral soutient qu'il y a assez de place pour une voix fédéraliste de gauche dans le paysage politique québécois.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) Thomas Mulcair affirme que les Québécois auront la chance de voter pour des députés néo-démocrates lors des prochaines élections provinciales.

Prononçant vendredi un discours à Montréal, M. Mulcair a déclaré que le parti fédéral n'avait pas eu le temps de créer une version québécoise de la formation de gauche avant le déclenchement de la campagne actuelle au Québec.

M. Mulcair a toutefois indiqué que le NPD prévoyait de créer un "cousin" avant que les Québécois ne retournent aux urnes.

Le NPD envisage de présenter des candidats dans les 125 circonscriptions québécoises.

L'ancien ministre libéral soutient qu'il y a assez de place pour une voix fédéraliste de gauche dans le paysage politique québécois.

Le président national du NPD a réservé le nom Nouveau Parti démocratique du Québec en juin auprès du Directeur général des élections du Québec.

Les néo-démocrates fédéraux ont effectué une percée historique au Québec lors des élections fédérales de 2011, et détiennent désormais 58 des 75 sièges de la province. Toutes les provinces comptent des branches du NPD à l'exception du Québec, a précisé M. Mulcair.

À voir en vidéo