Libre à Marc Bellemare de se présenter dans Sherbrooke, dit le député sortant, Jean Charest


	Marc Bellemare
Photo: Clément Allard - Le Devoir
Marc Bellemare

Québec – Jean Charest a pris avec hauteur la possibilité que Marc Bellemare se présente dans sa circonscription de Sherbrooke, possibilité que l’ancien ministre et aujourd’hui ennemi juré du chef libéral a évoquée.


« On vit en démocratie. Il est libre de se présenter aux élections », a déclaré Jean Charest lors d’une conférence de presse où il a rendu publics les engagements libéraux pour la région de Québec. « Je connais bien ma population dans le comté de Sherbrooke, où j’ai grandi, je leur fais confiance. »


Objectivement, si Marc Bellemare se présente dans Sherbrooke, il ne pourrait que gruger des votes qui iraient aux adversaires de Jean Charest, notamment au candidat péquiste Serge Cardin qu’un sondage local donne gagnant.


Pour sa part, M. Legault ne souhaite pas que Marc Bellemare se présente dans Sherbrooke. La CAQ y a un très « bon candidat », a-t-il répondu. Pour battre Jean Charest, la candidature de Marc Bellemare est inutile, à son avis.


M. Legault soutient que ni lui ni son entourage n’ont approché l’ancien ministre libéral pour qu’il se joigne à eux. À la CAQ, on précise que s’il y a eu des discussions avec Marc Bellemare, ce fut à l’initiative personnelle d’un membre.


À Trois-Rivières, Pauline Marois a dit souhaiter que « Serge Cardin [candidat du PQ dans Sherbrooke] succède à M. Charest à Québec comme il lui a succédé à Ottawa [quand M. Charest a fait le saut au provincial]. C’est ce que je souhaite : vous pouvez conclure le reste par rapport à M. Bellemare. Je crois que la bataille entre M. Cardin et M. Charest est bien engagée, j’aimerais qu’on continue d’aller dans ce sens-là, mais je ne peux pas prendre de décisions à la place de M. Bellemare ».

À voir en vidéo

1 commentaire
  • Fabien Nadeau - Abonné 15 août 2012 05 h 57

    Non!

    Je comprends le désir de M. Bellemare d'en découdre avec le candidat du parti libéral. Mais ce n'est pas une bonne idée, dans le sens que ça va diviser le vote des opposants.

    M. Bellemare, choisissez votre candidat et mettez tout votre poids derrière lui. C'est de ça que le Québec a besoin.

    M. Charest battu dans son comté, quel beau rêve!