Productivité: Legault dit qu'il faut «revoir les valeurs au Québec»

Lévis – François Legault «persiste et signe» quant à sa critique des valeurs des jeunes et leur méfiance face à la notion de productivité. Le chef caquiste va même plus loin : «C’est pas un blâme à l’égard des jeunes. C’est un blâme à l’égard des valeurs que nous, comme parents, on transmet à nos jeunes. Faut davantage transmettre à nos jeunes des valeurs d’effort et de dépassement de soi.» C’est ce qu’il a déclaré ce matin à Lévis, en marge de l’annonce d’un crédit d’impôt pour favoriser l’accès à la propriété de la classe moyenne.

M. Legault a confié son admiration pour les immigrants qui «font des efforts pour que leur enfant aille dans les meilleures écoles, étudient, réussissent à l’école». Il dit envier les faibles taux de décrochage dans le système finlandais (environ 1 % selon lui), mais aussi dans le réseau des écoles juives au Québec (où le taux est même inférieur à 1 %, selon ses dires). Sur les Québécois d’origine asiatique, il a eu ce commentaire : «Si vous avez des enfants, ils vont vous le dire, [les Asiatiques sont] toujours les premiers de classe. J’ai un de mes fils qui m’a dit : "oui, mais ils n’ont pas de vie". Il y a peut-être un extrême d’un côté mais nous, on est peut-être un peu, dans certains cas, à l’autre extrême.»

Bellemare candidat

Quant à l’éventuelle candidature de l’ancien ministre Marc Bellemare dans Sherbrooke contre Jean Charest, M. Legault ne la souhaite pas. La CAQ y a un très «bon candidat» dans ce comté, a-t-il répondu. Pour battre Jean Charest, la candidature de Marc Bellemare est inutile, à son avis.
 
M. Legault soutient que ni lui ni son entourage n'ont approché l’ancien ministre libéral pour qu’il joigne ses rangs. À la CAQ, on précise que s’il y a eu des discussions avec Marc Bellemare, ce fut une initiative personnelle d’un membre.

Jean Charest a pour sa part soutenu que M. Bellemare avait le droit de se porter candidat dans contre lui. C’est à la population de Sherbrooke de juger, a-t-il dit en substance.
 
À Trois-Rivières, Pauline Marois a dit souhaiter que «Serge Cardin [candidat du PQ dans Sherbrooke] succède à M. Charest à Québec comme il lui a succédé à Ottawa [quand M. Charest a fait le saut au provincial]. C’est ce que je souhaite: vous pouvez conclure le reste par rapport à M. Bellemare. Je crois que la bataille entre M. Cardin et M. Charest est bien engagée, j’aimerais qu’on continue d’aller dans ce sens-là, mais je ne peux pas prendre de décisions à la place de M. Bellemare.»
 
Accès à la propriété

Par ailleurs, le chef caquiste annonçait ce matin un crédit d’impôt de 1000 $ pour aider les familles de la classe moyenne avec au moins un enfant qui gagnent moins de 100 000 $. Le crédit d’impôt servirait à payer les droits de mutation, souvent appelés au Québec la «taxe de bienvenue». La mesure coûterait 23 millions $.

 
Avec Guillaume Bourgault-Côté et Robert Dutrisac
D'autres détails suivront.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.