La FTQ reste neutre; Marois «pas déçue»

La Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) restera neutre dans l’actuelle campagne électorale : le conseil général du syndicat a décidé hier « d’appeler ses membres à s’impliquer activement dans les élections […] et à faire le choix de celui ou celle dont le parti est le plus apte à satisfaire la plateforme » de la FTQ, mais il a refusé de lancer un appel précis envers un parti ou un autre. En 2007, la FTQ avait officiellement appuyé le Parti québécois - de même que le Bloc québécois en 2011. La chef du PQ, Pauline Marois, a indiqué ne pas être « déçue » de la neutralité de la FTQ. « Je n’ai pas demandé d’appui [de la centrale], a-t-elle dit depuis Mascouche. Je demande l’appui des Québécois qui veulent un gouvernement responsable, qui va proposer des politiques sociales audacieuses et qui va répondre aux besoins [des travailleurs], peu importe leur syndicat. » Quant à savoir si un malaise existe entre le PQ et le milieu syndical, Mme Marois a indiqué qu’elle « n’évalue pas les choses comme ça. Je pense que les gens qui oeuvrent dans les syndicats sont souvent très sensibles aux politiques sociales mises en place. Et si un parti a été au rendez-vous dans ce domaine, c’est le PQ ».