PQ: la stratégie référendaire en veille

Québec - Tout se met en place pour appuyer sur l’accélérateur en vue de définir rapidement une nouvelle stratégie référendaire, si Pauline Marois est portée au pouvoir le 4 septembre.


Grâce à l’injection de fonds publics, le comité d’étude sur la souveraineté, créé par la chef péquiste en février dernier, sera fin prêt à jeter les bases d’une stratégie susceptible de rallier une majorité de la population, si jamais Mme Marois décidait de tenir un troisième référendum sur la souveraineté du Québec. C’est là, en substance, ce qu’ont indiqué à La Presse canadienne les principaux leaders de ce comité, dont le mandat est double : élaborer la prochaine stratégie référendaire et mettre à jour quelque 148 études sur la souveraineté. Une rencontre du comité prévue cet été a été annulée, en raison de la campagne électorale.


Sur le plan des moyens financiers à la disposition du comité, il appert que l’élection du Parti québécois changerait complètement la donne, et permettrait d’accélérer les choses.


En mars 2011, la chef péquiste avait indiqué qu’elle n’hésiterait pas à utiliser des fonds publics pour mener les études devant étayer l’argumentaire souverainiste.