Amiante: Legault voudrait faire cesser l'exploitation du minerai

Saint-Célestin – De passage au Centre-du-Québec, François Legault a été invité à préciser sa position sur l’amiante et le nucléaire, la centrale de Gentilly n’étant pas très loin. Le chef caquiste a dit «qu’à priori, il faut cesser l’exploitation de l’amiante». Legault remet en question le prêt de 58 millions accordé par le gouvernement libéral pour la relance de la mine Jeffrey.

«C’est un peu surprenant que le gouvernement du Québec, qui fait habituellement des garanties de prêts, ait fait un prêt direct dans le cas de la mine Jeffrey. Ça fait longtemps que je n’ai pas vu cela. Pourquoi? On peut penser que c’est parce qu’il n’y a aucune banque qui voulait mettre son nom sur un prêt dans le domaine de l’amiante.»

En ce qui concerne le nucléaire, il dit ne pas être «dogmatique» comme le PQ qui refuse toute exploitation du nucléaire.  Il a dit que cela prenait des études plus poussées, laissant donc la porte ouverte à un éventuel projet de réfection de la centrale nucléaire de Gentilly-2, passablement controversé à Bécancour.

À voir en vidéo