Québec solidaire, le choix de «l’espoir»

<div>
	Amir Khadir et Françoise David, le symbolique carré rouge épinglé au corsage, ont lancé hier à Montréal leur campagne électorale.</div>
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir
Amir Khadir et Françoise David, le symbolique carré rouge épinglé au corsage, ont lancé hier à Montréal leur campagne électorale.

Tout comme leur slogan électoral, c’est debout que Françoise David et Amir Khadir ont lancé hier matin la campagne de Québec solidaire (QS).

Avant même que le premier ministre Jean Charest ait lancé officiellement l’appel aux urnes pour le 4 septembre, les deux co-porte-parole du parti de gauche, le symbolique carré rouge épinglé au corsage, ont présenté leur slogan, « Debout ». Ce mot se décline en cinq thèmes : éducation gratuite, protection des ressources naturelles, transports électriques, retraite digne et indépendance du Québec.
 
« C’est un mot bref mais plein de sens », a affirmé Mme David. « Debout comme du bois “ d’boute ”, debout comme tous ceux qui n’ont pas abdiqué », a-t-elle ajouté, qualifiant même le Québec de « rebelle ».
 
À cause des valeurs qu’il véhicule, Québec solidaire croit pouvoir élargir son équipe parlementaire qui compte seulement Amir Khadir (Mercier). Une quinzaine de circonscriptions sont dans la mire du petit parti, qui assure avoir des velléités hors de Montréal. « Si Québec solidaire ne prétend pas pouvoir former le gouvernement, il est nécessaire à l’Assemblée nationale. Si un seul député de Québec solidaire a réussi à faire du brasse-camarade, imaginez ce qu’on pourrait faire avec une équipe de deux, trois ou plus ! » a lancé Mme David qui elle-même brigue les suffrages dans Gouin, une circonscription détenue depuis 2004 par le député péquiste Nicolas Girard.
 
Québec solidaire, qui en est à sa troisième campagne électorale, ne reçoit guère plus de 8 ou 9 % des intentions de vote dans les sondages récents. Malgré tout, Amir Khadir estime que les électeurs peuvent faire le choix de « l’espoir ». Selon lui, si les Québécois se préoccupaient seulement de voter en fonction de la formation d’un gouvernement, « il n’y aurait pas d’évolution et nous en serions encore avec un gouvernement duplessiste ».
 
D’ici une dizaine de jours, Québec solidaire entend présenter le cadre financier de ses engagements. « On a le droit de rêver, mais on sait compter aussi ! » a laissé tomber Françoise David.

Par ailleurs, la tournée dite « nationale » des deux co-porte-parole se résume à huit événements. De plus, le parti a lancé un nouveau site Web construit sur logiciel libre.
25 commentaires
  • Marc Collin - Inscrit 2 août 2012 01 h 29

    Espoir de quoi

    aucun espoir qu'il est mon vote

    • Bernard Gervais - Inscrit 2 août 2012 07 h 30

      Espoir de quoi justement ? Ce parti n'a aucune chance de déloger les libéraux !

    • Isabelle Richard - Inscrite 2 août 2012 08 h 39

      « Aucun espoir qu'il ait mon vote » (ou: qu'ils aient...serait plus juste et ce, dépendamment du référent : le parti, les socialistes, Thérèse et Amir?)... sans offense mais faites-vous honneur; corrigez-vous avant de proposer vos opinions aux autres. Si vous ne le faites pas pour vous-même, faites le du moins pour votre langue.

    • Richard Lépine - Abonné 2 août 2012 08 h 53

      L'espoir d'un monde meilleur se construit jour après jour, petit à petit, avant, pendant et après les élections.
      En passant vous auriez du écrire: ait mon vote... du verbe avoir.
      Richard Lépine

  • Claude Kamps - Inscrit 2 août 2012 06 h 46

    La certitude de voter pour Charest

    que chaque vote, dont je comprends le sens et la tentation, à cette élection ci, remettrait au pouvoir un premier ministre Charest encore plus menteur et diabolique.

    • Richard Lépine - Abonné 2 août 2012 08 h 57

      Tous les vieux partis sont porteurs du même mensonge néo-libéral où la liberté consiste à être libre d'exploiter sans vergogne et la richesse est synonyme de cupidité, d'avarice (the greed...)pour le petit nombre.
      Richard Lépine

    • Patrick Boulanger - Inscrit 2 août 2012 14 h 36

      Il y a quelques années c'était l'ADQ, aujourd'hui c'est le Liberal Party et dans 4 ou 5 ans ça va être autre chose (Front uni des souverainistes avec PQ pour la souveraineté du Québec, empêcher la CAQ de prendre le pouvoir, etc.). Si un parti politique veut se développer et espérer éventuellement former le gouvernement, il ne doit pas se cacher à chaque élection M. Kamps.

  • Gilles Bousquet - Abonné 2 août 2012 07 h 21

    Slogan discriminatoire

    Le slogan « Debout » de Québec Solidaire, ce n’est pas gentil pour les Québécois en chaises roulantes ni pour ceux qui sont alités C'était aussi le slogan de la religieuse qui guérissait les paralytiques à Ste-Marguerite du Lac Masson, avant qu'elle se fasse arrêter par le clergé catholique. Le Christ y allait aussi du : Va, tu es guéri...lève-toi et marche.

    • Isabelle Richard - Inscrite 2 août 2012 08 h 41

      C'est sérieux ça?

    • Christian Montmarquette - Abonné 2 août 2012 08 h 42

      .


      «Le slogan « Debout » de Québec Solidaire, ce n’est pas gentil pour les Québécois en chaises roulante..»- Gilles Bousquet

      -Faites-vous toujours autant preuve de mauvaise fois et de i peu de subtilité en comprenant tout ce que vous lisez au premier degré?

      «Debout» est une figure de style et une invitation à l'affirmation de soi, au combat et au courage.

      - Personne ne se tient «debout physiquement» devant le néolibéralisme!

      Christian Montmarquette
      Montréal


      .

    • Richard Lépine - Abonné 2 août 2012 08 h 59

      SVP monsieur Bousquet, retournez vous coucher, il est trop tôt, l'heure n'est pas venue pour vous de ressusciter: vos réflexions sont pénibles.
      Richard Lépine

    • Chantal Mino - Inscrite 2 août 2012 09 h 05

      Tant qu'à y être M. Bousquet, le slogan du PLQ est aussi discriminatoire pour ceux qui sont pour la Canada, leur slogan étant «Pour le Québec».

      Et il est où le rapport avec Jésus-Christ ? En avez-vous contre les guérisons miraculeuses qu'il a fait ? Que vous y croyez ou non, dire que le Christ a été aussi discriminatoire, vous y allez pas mal fort sans lien pertinent pour se faire. Je prie pour que l'Esprit-Saint vous éclaire pour de meilleur commentaire plus constructif et nous éclaire tous vers plus d'Amour envers son prochain, nous donne plus de sagesse, plus de respect et d'encouragement envers la bonté humaine, bref, vers plus d'humanité que du capital ($$$$$$$) humain qui vise un objectif purement économique au profit d'une caste de 1% en faisant totalement abstraction des besoins fondamentaux de la majorité des êtres humains de qui ils dépendent pourtant.

      Il y a des fois où je trouve vraiment désolant pour certains qu'ils perçoivent l'altruisme et la générosité comme un signe de stupidité ou autre terme dénigrant et profite de ce fait pour diffamer ceux-ci,les abuser et profiter de leur générosité et de leur confiance par contre pour se remplir les poches et s'arroger plus de pouvoir. Ce qui me console cependant,c'est de ne pas être comme eux. À choisir,je préfère cent mille fois subir des représailles de ces gens sans aucune valeurs humaines que de devenir comme eux.

      En sommes, j'aime mieux mourir pauvre, congruente avec moi-même, intègre et fier d'avoir donner le meilleur de moi-même que riche et malhonnête ... À chacun son intelligence ... pour certains, c'est d'en profiter le plus possible pour s'enrichir et avoir du pouvoir sur autrui qu'importe le prix humain, quitte à dénigrer autrui pour y arriver, et pour d'autres, c'est d'être bien avec soi-même et fier de ses accomplissements qui visent son propre bien-être,mais aussi le bien commun de ces concitoyens qui l'entourent.

    • Suzanne Rocheleau - Inscrite 3 août 2012 06 h 50

      Monsieur Bousquet,

      Vous devriez adopter le "Debout" au niveau de votre pensée. Cela vous aiderait à vous "relever" d'entre les morts.

      Bonne journée,

  • Benoît Landry - Abonné 2 août 2012 07 h 42

    Bravo

    Je préfère ce slogan à l'attitude du PQ qui dit soumettez -vous , écrasez vous, sacrifiez votre point de vue et votez pour nous.....

    C,est quand même intéressant de voir les militants péquistes utilisez les techniques de peur libérale. Ils brandissent le spectre de la réélection du PLQ pour forcer les gens à se concentrer derrière eux pourtant le pQ a eu 4 mandats pour changer cette façon de faire...

    • Richard Lépine - Abonné 2 août 2012 09 h 27

      Et il ne faudrait pas oublier que le PQ des Bouchard, Landry, Marois et Legault ont posé pour l'essentiel les fondations de ce que Charest a allègrement continué de construire: une société où le bien commun est dilapidé au profit d'une minorité sans-coeur.
      Richard Lépine

    • Louka Paradis - Inscrit 2 août 2012 09 h 27

      La mauvaise foi ne semble pas se limiter à un seul camp...

      Louka Paradis, Gatineau

  • Jean Lapointe - Abonné 2 août 2012 08 h 30

    C'est quoi que vous espérez ?

    Ce que vous espérez si je comprends bien c'est de faire élire plus de députés qu'en 2008. Vous aimeriez que Khadir ait de la compagnie à l'Assemblée nationale.

    C'est bien QS cela. Ils ne pensent qu'à eux et qu'à leur parti. Ils ne changeront bien jamais .

    Vous auriez dû choisir « Sans QS pas de salut, » cela aurait été plus conforme à la réalité.

    On voit bien encore une fois que QS s'apparente davantage à une secte religieuse qu'à un véritable parti démocratique.

    Ils ne proposent pas, ils n'essayent pas de convaincre en tentant de persuader, ils essayent plutôt de nous convertir en jouant sur nos émotions.

    Pour eux les autres partis ne sont pas des adversaires politiques ce sont des hérétiques ou des pauvres d'esprit qui n'ont pas compris leur message.

    On dira sans doute que j' exagère ou qu' au Parti québécois c'est pas mieux, mais je pense avoir raison.

    • Richard Lépine - Abonné 2 août 2012 09 h 23

      On voit que vous n'avez pas lu le programme ni la plateforme de Qs: oui cela repose sur des valeurs mais c'est aussi logique, élaboré, construit. Et ces propositions ont été conçues sur plusieurs années, tout au long d'un processus démocratique sérieux.
      Il ne s'agit pas là d'une série de propositions écrites sur le bord d'une table de cuisine pas plus que par un comité d'experts en slogans et marketing.
      Un peu d'honnêteté intellectuelle, que diable.
      Richard Lépine

    • Jacques Pruneau - Inscrit 2 août 2012 10 h 17

      "C'est bien QS cela. Ils ne pensent qu'à eux et à leur parti. Ils ne changeront bien jamais."

      Je dois rêver! Quel est le parti politique qui fait campagne en moussant les autres? Et voila que QS est une secte! Je ne puis que rire devant une telle affirmation, aussi éloignée de la réalité que Charest l'est de la population du Québec.

      Cela confirme l'adage que certaines personnent croient dire LA Vérité parce qu'elles disent ce qu'elles pensent.

      Je me souviens également que lorsque nous avons sabordé le RIN pour fusionner avec le MSA, on disait exactement la même chose de nous. À ce moment, le "nous" était le Parti Québécois naissant et Trudeau nous qualifiait de "particule."

      Pour avoir ESPOIR d'arriver un jour au bout du chemin, à une société plus juste et plus belle à vivre, il faut avoir le courage de faire un pas, puis un autre et d'autres encore. Si vous n'arrivez pas à comprendre cela, vous n'avez aucune vision de ce que peut-être le Québec dont nous parlons. Et que nous sommes à ériger.

    • Patrick Boulanger - Inscrit 2 août 2012 10 h 17

      Votre commentaire est étonnant M. Lapointe. Je vous invite à lire leur plateforme électorale (disponible sur leur site internet) pour que vous constatiez par vous-même qu'ils ont quelque chose à proposer. En outre, il est tout à fait nornal pour un parti politique de vouloir faire des gains lors des élections et il va sans dire qu'il n'y a pas d'égoïsme là-dedans. Si le PQ trouve QS trop embarassant sur sa gauche, il ne peut que se blâmer lui-même (déficit zéro, dégel modéré des frais de scolarité universitaires par une indexation annuelle, etc.).

    • Marc Donati - Abonné 2 août 2012 11 h 14

      Ce que vous décrivez là ressemble à s'y méprendre à l'attitude du PQ. Vous savez, vous n'êtes pas obligé vous sentir attaqué lorsque des gens intelligents font de la politique.