Aux urnes le 4 septembre, selon le ministre Lessard

Pour la première fois depuis le début des hypothèses entourant le déclenchement imminent d’une élection générale au Québec, un membre du cabinet de Jean Charest parle ouvertement d’un scrutin en septembre.

« C’est fort probable, fort probable parce que tout s’aligne maintenant. On voit beaucoup d’annonces de candidatures un peu partout donc ça annonce nécessairement un renouveau. Puis, moi je pense bien que le premier ministre déclenchera l’élection pour qu’on vote le 4 septembre », a affirmé hier le ministre des Affaires municipales, Laurent Lessard, sur les ondes d’une station de radio du Réseau des Appalaches, à Thetford Mines.

Sa déclaration a rapidement fait écho jusqu’à Halifax où le premier ministre Jean Charest participe au Conseil de la fédération. « Y’as-tu dit ça? », a d’abord lâché M. Charest, visiblement surpris.

Il n’a toutefois pas voulu confirmer ou infirmer cette information de son ministre. « Non, je n’ai pas parlé à M. Lessard dernièrement. C’est une suggestion qu’il nous fait alors on en tiendra compte », a poursuivi le premier ministre, incapable de réprimer un grand sourire.
 
4 commentaires
  • Gilles Delisle - Abonné 27 juillet 2012 07 h 03

    S'il avait pu s'occuper des problèmes des municipalités!

    A part de jouer aux devinettes avec le peuple, sait-il diriger les affaires municipales ce monsieur, qu,on paie grassement pour faire ce job! Le problème de Mascouche, par exemple, a-t-il daigné s'en occuper? Les citoyens de cette ville sont aux prises avec ce maire qui se moque d'eux, en jouant avec la règlementation actuelle qui lui permet de demeurer en poste jusqu'à la nouvelle élection. Comment notre valeureux ministre s'est-il occupé de cette question?

  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 27 juillet 2012 10 h 49

    John James à Sherbrooke

    Les étudiants peuvent faire un coup d'éclat. Défaire John James dans Sherbrooke, ville universitaire.

  • Leclerc Éric - Inscrit 27 juillet 2012 21 h 31

    Une déclaration dans un média de son comté pour flatter son égo!

    Il aurait pu faire la même déclaration aux médias nationaux et la nouvelle n'aurait pas davantage eu de coup d'éclat. Il (le ministre) a voulu donner une primeur à une station de radio de son comté en croyant surprendre tout le monde. Les journalistes qui sont bien au fait des sources proches de l'entourage du pm, savent depuis longtemps ce qu se passe dans la tête du pm, pas besoin d'un ministre qui représente un comté en décripitude comme Frontenac pour faire de grandes annonces, mais y'en a qui ont besoin de faire du sensationnalisme.

  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 28 juillet 2012 05 h 34

    « Y’as-tu dit ça? »

    « … moi je pense bien que le premier ministre déclenchera l’élection pour qu’on vote le 4 septembre » (Laurent Lessard, PLQ)

    « Y’as-tu dit ça? » (Jean Charest, PLQ)

    De ces citations, ce mot :

    Bien que les Partis politiques annoncent, quasiment ensemble ou par échos, de multiples candidatures vedettes ;

    Bien que les Plates-Formes politiques sont à peaufiner pour attirer l’honneur de l’électorat et ;

    Bien que la Population se mobilise ou se prépare à aller voter,

    Le ministre des Affaires municipales, quant à lui, pense ou souhaite, sans l’aval du premier ministre, les élections pour le 4 septembre !

    S’agit-il, ici, d’une bévue politique stratégique à décliner, à décrier ou à désenchanter ?

    Bévue ou non, le premier ministre questionne (se ?) :

    « Y’as-tu dit ça? » - 28 juillet 2012 -