Pauline Marois trouve «bien dommage» qu'il n'y ait pas d'alliance CAQ PLQ

Pauline Marois, dimanche au cours du défilé de la Fête nationale.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Pauline Marois, dimanche au cours du défilé de la Fête nationale.

La chef du Parti québécois (PQ), Pauline Marois, trouve «bien dommage» que la Coalition avenir Québec (CAQ) rejette l'idée d'une alliance avec le Parti libéral du Québec (PLQ), car «ils se ressemblent tellement», selon elle.

Le rire dans la voix, la chef péquiste semble ni satisfaite ni inquiète d'apprendre que M. Legault envisage des «ententes ponctuelles» avec le PLQ s'il prend la tête d'un gouvernement caquiste minoritaire aux prochaines élections.
 
Mme Marois semble même déçue de la décision de M. Legault de renoncer à former un éventuel gouvernement de coalition avec les libéraux, car selon elle, «la CAQ, c'est un peu M. Charest».
 
Pour l'illustrer, Mme Marois souligne l'appui de la CAQ et du PLQ au projet de loi 78 et à la hausse des droits de scolarité, dénonçant également leur gestion «semblable» des ressources naturelles et leur rejet de la souveraineté.
 
Elle ajoute que son parti se distingue de celui de M. Charest, où «la corruption est à l'ordre du jour».
 
La chef de l'opposition estime que MM. Charest et Legault «se ressemblent beaucoup» et que cette similitude permet à son parti de se démarquer.
 
M. Legault a récemment laissé entendre qu'il pourrait conclure des ententes à la pièce avec un parti d'opposition, mais qu'il ne souhaitait pas former de gouvernement de coalition.
 
Marie-Michèle Sioui, La Presse canadienne
12 commentaires
  • Jean-François Tremblay - Inscrit 25 juin 2012 12 h 03

    Marois en faveur d'une coalition CAQ-PLQ?

    « Mme Marois semble même déçue de la décision de M. Legault de renoncer à former un éventuel gouvernement de coalition avec les libéraux ».

    Soyez patiente, Madame Marois!

    Car, vous aurez de quoi rire jaune si le Parti québécois (PQ) forme un gouvernement minoritaire et si ensuite, la CAQ et le PLQ forme une coalition pour vous renverser.

    Ils se ressemblent tellement, comme vous dites. Ce serait fou de ne pas profiter de l'occasion! Ainsi, vous ne pourrez dire qu'ils ne vous auront pas écouter...

  • Yves Côté - Abonné 25 juin 2012 12 h 19

    Affligeante ...

    Madame Marois est affligeante de prétention .
    Elle voit bien la paille dans l'oeil de ses adversaires politiques mais n'est en rien irritée de la poutre qui lui barre les yeux .
    Les indépendantistes québécois de tous les partis confondus, sauf le sien, ce qu'ils trouvent "bien dommage", c'est sa propension à n'envisager réaliste que la doctrine du PQ à propos de son exclusivité de légitimité .
    L'alliance du PQ avec les autres partis proposant l'indépendance du Québec est non seulement nécessaire dans la perspective d'une proche annonce d'élections "surprises" au Québec, mais de le nier est à mon sens très risqué pour elle et son parti .
    Parce qu'à force de vouloir jouer la cheffe d'un grand parti indestructible et incorruptible, ce qu'elle risque est de voir son parti emporté avec elle à court ou moyen terme .
    Et bien plus grave à mon sens, elle risque d'assister penaude à la ré-élection d'un JC passé maître, à l'école ancienne de son parti historique, dans l'art subtil de la manipulation des électeurs ...

    Quelqu'un de son entourage, en qui elle a confiance, pourrait-il lui ouvrir les yeux là-dessus SVP ???

    Et malgré son aveuglement : Vive le Québec libre !

  • Alexandre Mathieu - Inscrit 25 juin 2012 12 h 23

    Haha...

    Pauvre Pauline, ca a du être stressant d'être suivie par les dangereux et méchants extrémistes du RRQ :) Eh bien Pauline, vous ne nous aimez pas, et parfois c'est réciproque, mais plusieurs d'entre nous vous appuient quand même.

  • Alexandre Mathieu - Inscrit 25 juin 2012 12 h 27

    Aussi,

    Pas mal certain que ces "ententes à la pièce" vont devenir pas mal plus proche d'une coalition lorsque mon'oncle Paul va s'en mêler, lui pis ses amis de Bay street. Attendez-vous à la stratégie du coûte-que-coûte pour pas que le PQ passe.

  • Chris G. Eustace - Abonné 25 juin 2012 12 h 29

    ...et les commissions scolaires ?

    25 juin 2012


    Qu'en est-il des commissions scolaires?

    Les Libéraux veulent les garder. Le CAQ ne voulons pas d'eux.

    La meilleure solution est celle de François Legault - CAQ.

    Maintenant est le temps de corriger notre système scolaire public.

    Abolir les commissions scolaires.


    Chris Eustace

    • Robert Doucet - Inscrit 25 juin 2012 15 h 08

      je suis pour l'abolition des commissions scolaire,juste des dépense inutile et un party pour les commissaire et élu

    • François Ricard - Inscrit 25 juin 2012 18 h 21

      On abolit les commissions scolaires, bravo. Mais il faut aussi abolir la taxe scolaire.

      Et puis on les remplace par quoi? Car, j'imagine, on n'abolit pas aussi l'instruction, n'est-cepas?