Campagne péquiste

Photo: Source Parti Québécois

Le PQ entend récolter les fruits de l’été québécois. Dans une vidéo mise en ligne hier à l’occasion de la Fête nationale, Pauline Marois se réjouit que les jeunes aient instauré un vent de changement au Québec.

Elle conclut son allocution par une citation de Félix Leclerc, « les fruits sont mûrs dans les vergers de mon pays », avant de souhaiter à tous « un bon été québécois ».

11 commentaires
  • Yves Claudé - Inscrit 20 juin 2012 00 h 42

    Une chaloupe qui nous appartient vaut mieux qu’un beau navire échoué sur la lune !

    Les critiques à l’égard du Parti québécois comme véhicule politique ne manquent pas, et ne manquent pas non plus de pertinence, mais pour ceux qui rêvent avec Québec solidaire d’un “paradis socialiste“ pour l’an 2222, avec des burkas roses pour les hommes et bleues pour les femmes comme “tenue de ville“ obligatoire, histoire de mettre à mal un incorrigible sexisme…, il reste qu’une chaloupe qui nous appartient et qui ne prend pas trop l’eau, vaut mieux qu’un beau navire échoué sur la lune !

    Quant aux disciples du PLQ et de la CAQ, que Dieu leur pardonne, car “ils ont beaucoup péché” (contre le Bien Commun…), en connaissance et cause ou par ignorance, mais le résultat est le même. D’ailleurs le mystère des Saintes Enveloppes et autres achats d’Indulgences a plus à voir avec les Feux de l’Enfer qu’avec les Béatitudes (« Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés… »).

    Yves Claudé

    (PS : Je dois confesser mon appartenance au PQ …)

  • Gilles Bousquet - Abonné 20 juin 2012 06 h 56

    @ M. Claudé

    La CAQ n'a jamais gouverné, elle était donc à l'abri des péchés du genre de ceux que M. Duchesneau étale cette semaine.

    D'accord que le PQ semble un bien meilleur choix éthique que le PLQ pourri, principalement pour un nationaliste québécois francophone, même ceux qui ne souhaitent pas la séparation du Québec du Canada mais une nouvelle forme de confédération d'États plus souverains, dans une sorte d'Union canadienne, à la place de la fausse confédération actuelle qui est une simple fédération centralisatrice de provinces soumises.

    L'objectif constitutionnel du PQ devra être révisé, éventuellement, pour tenir compte du fait que des véritables séparatistes, il n'y en a que 12,5 % au Québec. Les autres sont des fédéralistes ou des souverainistes qui veulent, quand même, RESTER DANS LE CANADA.

    • Jacques Patenaude - Abonné 20 juin 2012 08 h 26

      Je veux bien rester dans le Canada, mais je voudrait qu'on y aie notre mot à dire. Depuis l'élection du 2 mai dernier on a vu que le Canada peut prendre la direction qu'il veut peu importe ce que nous pensons. Et de plus il est clair qu'il n'y a aucune volonté du côté canadien pour faire évoluer la fédération vers quelque chose qui nous accomoderait. Rendu là à quoi ça sert de rester dans ce pays qui n'est pas pour nous?

    • David Boudreau - Inscrit 20 juin 2012 08 h 47

      François Legault a déjà fait parti d'un gouvernement et n'a pas livré grand chose au Québecois, surtout pas en matière d'éducation. Sa réforme de l'éducation empêchant le redoublement a fait littéralement exploser le nombre de cas d'élèves éprouvant des difficultés d'apprentissage:

      http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/200

      Aujourd'hui il prétend vouloir lutter contre le décrochage scolaire...M. Legault a déjà été souvrainiste et il a participé au financement de la campagne de l'ancien chef André Boisclair. Pour la nouveauté, on repassera.

    • Sylvain Auclair - Abonné 20 juin 2012 13 h 16

      Quant à la CAQ...
      elle n'a peut-être par gouverné, mais elle semble avoir conquis tous les associés d'un bureau d'avocats... Étrange, n'est-ce pas?

    • Yves Claudé - Inscrit 20 juin 2012 13 h 58

      À Monsieur Gilles Bousquet,

      Il vaut mieux quitter le “Canada“ avant d’en être expulsés à toutes fins pratiques, comme c’est déjà le cas avec l’étrange chose qu’est le gouvernement Harper. L’important est de ne pas leur laisser l’appellation du Canada qui appartient historiquement à la nation francophone. “Harperland“ pourrait convenir pour le ROC, il me semble.

      Quant à la CAQ, on a pu voir sa veulerie dans la crise étudiante : les députés de ce parti en voulaient plus que leur maître de la phinance en demandait ! Comme les automates du PLQ, ils ont voté et approuvé les 37 articles d’une loi scélérate (Loi 78), dont ils peineraient à justifier le contenu, si d’aventure un citoyen leur demandait pour quoi ils ont voté, et pourquoi !

      Yves Claudé

    • Kevin Charron - Inscrit 20 juin 2012 14 h 09

      M. Bousquet, le degré de séparatisme du PQ n'a guère d'importance.

      Tous ceux qui souhaitent soit un pays, soit un nouveau pacte confédératif ou même un simple fédéralisme renouvelé doivent voter pour un parti souverainiste comme le PQ.

      Qui sait? Un vote pour l'indépendance du Québec lors d'un référendum nous donnera peut-être un nouveau Canada ultra décentralisé au pouvoir minime (poste, monnaie, sécurité "nationale").

      Même si on ne souhaite pas une indépendance pur et dur du Québec, mieux vaut voter pour un parti indépendantiste que pour un parti aplaventriste comme le PLQ.

  • Huguette Daigle - Inscrite 20 juin 2012 08 h 52

    La publicité

    De pauline Marois est davantage digne d'un(une) P.M que celle de charest qui essaie de se montrer plus blanc que blanc pour cacher ses saletées.Il afait cette publicitée rapidement pour contrer celle du P.Q et il n'a même pas daigné souhaiter bonne ST_Jean au Québécois parce que lui ne s'est jamais présenté à la ST-Jean.Il préfère se retirer et se fêter lui même mais aurait quand même pu en faire mention après tout c'est notre fête nationale non?
    Après ça il y a des qui disent que la fête nationale est récupéré par le P.Q je me demande bien pourquoi.

  • Louka Paradis - Inscrit 20 juin 2012 10 h 35

    L'envergure d'une chef d'État

    Bravo et merci à Mme Marois et son équipe pour cette publicité digne et touchante à la fois ; il s'agit d'un message respectueux pour le peuple que nous formons.

    Un message à partager sans réserve :
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedd

    Louka Paradis, Gatineau

  • Gilles Bousquet - Abonné 20 juin 2012 15 h 06

    @ M. Patenaude

    Dans une véritable confédération, les États sont maîtres du pouvoir central, comme dans l'Union européenne. Ici, au Canada, c'est le pouvoir central qui est maître de SES provinces avec une simple fédération faussement nommée confédération.

    Vous ne vous reconnaissez pas dans le Canada mais, avec l'immigration accélérée canadienne et québécoise. Ça ne sera plus très long avant que les "de souches" deviennent minoritaires partout, que le Québec soit à l'intérieur ou à l'extérieur du Canada, nos descendants vont devenir bilingues « français et anglais » et multiculturels.