La CAQ est dans le «brouillard», dit Legault

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, reconnaît que la position de son parti sur la crise étudiante, calquée sur celle du gouvernement Charest, a plongé la jeune formation politique dans un « brouillard » qui a occulté son programme politique.

« À cause de la polarisation, ça nous a mis dans une espèce de brouillard politique d’appuyer une position semblable à celle du gouvernement, mais je ne le regrette pas », a affirmé M. Legault en exposant son bilan de la dernière session parlementaire.


Selon le chef caquiste, il y avait « un risque politique » à prendre fait et cause pour le gouvernement Charest. « J’ai compris une chose pour avoir travaillé avec Mme Marois. Mme Marois, elle, son concept, c’est qu’on s’oppose toujours ; l’opposition est toujours là pour s’opposer. Moi, je pense qu’à moyen terme, c’est plus constructif d’être constant que d’être opportuniste. »


Les résultats qu’a obtenus la CAQ lors de l’élection partielle dans Argenteuil - 21 % des voix - n’ont certes pas correspondu aux espérances des caquistes. Mais François Legault croit que son parti a « une fondation » et qu’il se trouve « quelque part entre 20 et 25 % » dans les sondages. La CAQ a un problème de marque. « On s’est rendu compte, ne serait-ce que dans l’affichage dans les deux élections complémentaires, qu’il faut davantage peut-être associer le parti à François Legault parce que le mot “Coalition avenir Québec ” n’est pas encore très connu », ni ses propositions, a-t-il signalé. Mario Dumont avait fait de même avec l’Action démocratique du Québec en apposant au nom du parti le vocable « Équipe Mario Dumont ».


Après que le Québec s’est débarrassé, selon le chef caquiste, du débat fédéraliste-souverainiste, François Legault ne veut pas qu’on le transforme en un débat gauche-droite. Lors de la prochaine élection, François Legault entend s’en prendre au bilan économique de Jean Charest.


3 commentaires
  • Fabien Nadeau - Abonné 16 juin 2012 07 h 20

    Dé-brouillard

    Dans le brouillard, M. Legault? En effet, et ce n'est pas dû nécessairement à la crise sociale. M. Legault, issu du PQ, qui fonde un parti de droite, c'est pas nécessairement clair.

    Va falloir qu'il fasse débrouillard, il ne s'en va nulle part.

  • Guy Desjardins - Inscrit 16 juin 2012 15 h 11

    Grand ménage

    Je laisse la chance au coureur. Cela fait plus de 40 ans que les deux vieux partis se sont échangé le pouvoir. La dette n'a jamais arrêtée de grimper, et dernièrement ont paient $1000.00 de taxes de plus par année et ce n'est pas fini. Le parti de M. Legault a vu le jour pour faire un ménage et mettre le Québec sur les rails. M. Legault n'est pas un opportuniste comme Mme Marois mais plutôt réaliste. De nos jour c'est rare qu'une personne veut aider son peuple, alors donnons lui la chance de se faire valoir, il y aura toujours des élections dans 4 ans et ont pourra juger.

  • Christian Ouellet - Inscrit 17 juin 2012 01 h 07

    LA CAQ DANS LE BROULLARD!

    c'est lui qu'il dit en plus ?

    et a cause de qui ?

    l'art de ce tirer dans le pied.

    bonne chance au prochaine élections