Argenteuil : le Bloc contre l’ancien bloquiste

Les vieilles amitiés politiques ont des limites : le chef du Bloc québécois, Daniel Paillé, a lancé hier un appel aux électeurs d’Argenteuil pour qu’ils votent en faveur du Parti québécois lors de la partielle du 11 juin… une façon de couper l’herbe sous le pied du candidat de la Coalition avenir Québec, l’ancien député bloquiste Mario Laframboise.

 Ce dernier a collaboré à l’organisation des campagnes du Bloc au cours des dernières années, ayant été notamment organisateur en chef en 2011. Il a aussi présidé la campagne au leadership qui a couronné M. Paillé. Mais celui-ci estime que le candidat péquiste (Roland Richer) « a à coeur la souveraineté » et que c’est là l’objectif commun du PQ et du Bloc. « Je me sens bien dans mes valeurs d’appuyer le PQ, a-t-il dit hier. Il faudrait demander à ce candidat caquiste comment il se sent. » M. Laframboise a été député du Bloc entre 2000 et 2011. Il affrontera M. Richer et la libérale Lise Proulx, qui tentera de conserver le siège de David Whissel.

2 commentaires
  • Charles F. * Doublon M.c. * Labrecque - Inscrit 31 mai 2012 07 h 48

    L'histoire se répète !

    Ce n'est pas nouveau que la bisbille se pointe parmi les nationalistes québécois, puisque l'histoire nous rappellera que déjà les nationalistes parmi les soit disant patriotes s'entre-déchiraient soit pour s'annexer avec les états américains ou combattre les anglais. Alors rien de nouveau pour ces gens. Encore un fois ils prônent la division.

  • Pierre-R. Desrosiers - Inscrit 31 mai 2012 09 h 01

    Ancien Bloc

    Comment appelle-t-on un député bloquiste qui revient sur ses positions? Un Back Bloc.

    Desrosiers
    Val David