Charest pris à partie sur le Web

La blague du premier ministre, Jean Charest, s'est rapidement propagée dans les médias sociaux.

Si M. Charest a usé de sarcasme en disant qu'il pourrait trouver des emplois «dans le Nord, autant que possible» aux manifestants d'hier, ils le lui ont rendu sur Facebook et Twitter. Des internautes ont parodié sa déclaration, récoltant des centaines de partages. «On va t'en trouver une job dans l'Nord...» était-il écrit sur une photo du premier ministre partagée en soirée. «Avec des petites bouchées et du champagne, ma blague était très bonne!» lit-on sur une autre. Une page Facebook a aussi été créée pour demander la démission de Jean Charest et, au moment de mettre en ligne, près de 60 000 personnes y avaient adhéré.
26 commentaires
  • Donald Bordeleau - Abonné 21 avril 2012 08 h 05

    Insulte

    On sentait l'inconfort des participants dans le Palais des Congrès. L'atmosphère était tendu, mais Monsieur Charest a détendu la salle.

    • Yann Tissier - Inscrit 21 avril 2012 09 h 37

      oui, mais de quelle façon ridicule et maladroite?!?!

      On ne fait pas de blague quand des policiers matraquent des gens dans la rue. Et n'allez pas dire que tous les gens dehors étaient des casseurs ; il y avait des manifestants pacifiques et innocents.

    • Daniel Savard - Inscrit 21 avril 2012 10 h 02

      Si Charest avait vraiment voulu détendre l'atmosphère, il aurait négocié avec les étudiants il y a de cela 10 semaines. Au lieu de faire des blagues méprisantes à l'égard de citoyens de plein droit, Charest aurait mieux fait de faire son boulot. Il est trop tard maintenant. Il n'a plus de crédibilité.

      Charest et son gouvernement ont provoqué sciemment cette crise pour l'instrumentaliser à des fins électorale. Ça lui revient dans les dents.

      Ce gouvernement n'a plus l'autorité morale requise de continuer son travail. Qu'il déclenche des élections.

    • Cybernaute - Inscrit 21 avril 2012 11 h 27

      Chassé le naturel et il revient au galop!

      Dans le cas de Mr le Premier Ministre Jean Charest, le naturel est celui que l’on constate! Le genre a traité de «chienne» une députée siégeant au parlement pour détendre l’atmosphère sans doute! Ou, le genre à comparer la colonne vertébrale de Mme Marois à du «Jell-o», toujours pour détendre l’atmosphère évidemment. Mais c’est certain il aura été mal cité. ;-))

    • Claude Kamps - Inscrit 21 avril 2012 12 h 00

      Détendu la salle en parlant de nos jeunes dehors?
      Il y avait des milliers de moyens de le faire, Charest à choisi celui qui correspond à son caractère, la dérision en réponse à sa baisse notable dans la satisfaction de sa façon de conduire !!!
      Un premier ministre doit avoir plus de classe qu'un vendeur de frigo...

    • P0RT - Inscrit 21 avril 2012 13 h 14

      Ce qui est dégeulasse selon moi, c'est qu'elle ça été dit de façon hautaine par un PM qui ne prend pas ses responsabilités pour atténuer une vraie crise sociale (pours et contres la hausse s'accordent pour dire qu'il doit dialoguer avec les étudiants), dans le cadre d'un salon destiné à vendre les ressources à rabais contre des emploi temporaires (que se passera t-il quand les mines seront épuisées des ressources et que les entreprises seront reparties??)... Quel mépris!!

    • Robert Laroche - Abonné 22 avril 2012 13 h 45

      Mais on est aussi responsable de ses alliances.

    • claude boucher - Inscrit 22 avril 2012 17 h 01

      @ Claude Kamps - Inscrit
      21 avril 2012 12 h 00

      " Un premier ministre doit avoir plus de classe qu'un vendeur de frigo... "
      ---------------------------------------------

      M. Kamps,je vous trouve vraiment très impoli enver les vendeurs de frigo...

  • Nunu - Inscrite 21 avril 2012 08 h 23

    Jean Charest,

    N'a pas la dignité d'un chef d'Etât,il doit démissionner.

    • Dominique Lenoir - Inscrit 21 avril 2012 10 h 33

      Je Charest n'est pas chef d'état!

      C'est la Reine d'Angleterre, représentée par son Lieutenant Gouverneur, qui est notre chef.

    • claude boucher - Inscrit 22 avril 2012 17 h 07

      @ Nunu - Inscrite
      21 avril 2012 08 h 23

      " N'a pas la dignité d'un chef d'Etât,il doit démissionner. "
      -------------------------------------

      Il a a peut près la même classe que Jean Chrétien,et ce n'est pas un compliment je vous assure.

  • - Inscrit 21 avril 2012 11 h 16

    Le Nord

    C'est une farce insultante pour les gens du nord car il semble suggérer que c'est une espèce de goulag alors que son Plan Nord veut justement siphonner les richesses du nord au bénéfice de ses amis. Ça montre aussi son mépris pour les peuples du nord...

    • eric v - Inscrit 21 avril 2012 15 h 25

      Merci de vous inquiéter pour les gens du nord mais nous sommes correct, son plan nord nous apportera des milliers d'emplois de 100000$ par année, venez plutot en profiter au lieu de vouloir défendre un territoire ou vous n'avez probablement jamais mis les pieds.

    • Joanne Nault - Inscrite 21 avril 2012 22 h 27

      Pierre, c'est votre perception. Un instant.
      Premièrement, en quoi a-t-il insulté les gens du Nord ?
      C’est tout le contraire.
      Il a fait un clin d’œil au fait qu’il y aura beaucoup
      d’emplois dans le Nord ! Le Plan Nord est un excellent Plan!
      Je suis logisticienne et j'approuve entièrement ce Plan.
      Je préfère, de loin, qu'on met en branle ce projet qui est génial
      plutôt que de laisser la manne aux Russes!
      (Route du Nord-est maritime)

      Je suis contre la hausse mais je suis POUR CE PLAN NORD

    • Richard Evoy - Abonné 22 avril 2012 06 h 34

      Eric
      J'ai grandi à Port Cartier de 1974 à 1980 pcq la famille était déménager là pour une job payante chez ITT gracieuseté de la dernière braderie libérale de Bourassa des ressources naturelles du Nord. Quand le prix du fer et de la pâte a planté les cie ont abandonné la ville et les gens qui s'était fait une vie la bas ont vu leur rêve d'une vie meilleure s'écroulé. Malheureusement je ne vois pas en quoi le nouveau plan nord est différent de l'ancien.

    • Pier-Luc Theberge - Inscrit 22 avril 2012 09 h 50

      Des emplois à 100 000$ par année, pour une durée de 20 ans. Après ça, tout le monde retourne chez eux sur le BS. Est-ce ça, le genre de développement que vous préconisez?

  • Jean-Francois Page - Inscrit 21 avril 2012 13 h 37

    Le Pouvoir visible des médias.

    Aujourd'hui, Jean Charest est dans la révolution de l'information et de la communication qui lui permet d’être bienveillant devant son auditoire du Plan Nord comme premier ministre et de tenir ses paroles sarcastiques de façon radicales de jour en jour au détriment de l’autre côté de son pouvoir visible des médias.
    L'influence d'internet sur la toile est instantanée et très nombreuses. Parce que s’il avait dit ça devant les groupes de pressions il aurait eu bien plus de casse ce matin que ça.
    Les groupes de pressions avec leurs intérêts arrivent, dans la masse médiatique à la grande vitesse du NET.
    Instantanément, ces groupes savent bien qu'ils ont très peu de temps pour faire valoir leurs influences si non ils ne passent plus objectivement dans la population.
    Je pense que le gouvernement ne gouverne plus il improvise dans l'actualité afin d’envenimer le mécontentement.
    Le rôle de contrôler l'action du gouvernement appartient aux élus qu'ils soient au pouvoir ou même à l'opposition. Le fait d'agir dans ce sens amène la réflexion de la pensée critique sur des enjeux politiques. Mais qu'est ce qui se passe actuellement? Des scandales, des situations montées en épingle, jouer avec l'espace médiatique, le punch ou bien attirer l'attention sur le secondaire.
    La banalisation de l'information c'est d'être mal informé car plus on parle du même sujet dans un temps donné plus qu'on perd de sa juste valeur. Cette réalité à un impact très grave car l'influence est détournée au préjudice sur toutes les manières de voir ce qui est en fait.

    Pourtant, ce qui sous-entend, nous avons tous le visible et l'ensemble dans le monde que nous sommes est bien doté d'une structure formé et organsinée de façon concrète.
    Ce que je veux dire dans ce sens notre gouvernement dispose de notre histoire, notre présent, notre avenir, et notre vote.
    Voilà notre gouvernement gouverne pour 30% de son groupe de personnes de notre société et