Cambriolage chez la commissaire Charbonneau

La résidence de la juge France Charbonneau a été cambriolée le 15 mars dernier sans que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) puisse lier le vol aux fonctions de Mme Charbonneau à la tête de la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion de contrats publics dans l'industrie de la construction.

Les voleurs, qui se sont introduits par effraction dans la résidence de Mont-Royal, ont dérobé des bijoux ainsi que de petits objets de valeur. Selon le SPVM, une série de petits vols de même nature a été commise dans ce secteur bien nanti de l'île de Montréal durant la même période; le même modus operandi a été observé. Selon Radio-Canada, l'événement a donné lieu à un gros déploiement policier compte tenu du poste qu'occupe la juge Charbonneau.

Chose certaine, aucun document ou ordinateur lié aux travaux de la commission d'enquête n'a disparu. Une règle interdit que les membres de la commission transportent leurs dossiers à l'extérieur des bureaux, a expliqué le porte-parole de la Commission, Richard Bourdon. Ce dernier a confirmé que des mesures de sécurité sont en place, sans toutefois préciser leur nature.

Laval ciblée

Par ailleurs, la Commission poursuit son travail d'enquête d'ici à l'ouverture publique des audiences prévue en mai. Selon les informations recueillies par Le Devoir, le territoire de Laval est particulièrement ciblé depuis quelques semaines.

Le mois dernier, la commissaire Charbonneau s'est adressée directement à la population dans une vidéo sur Internet afin d'inviter la population à collaborer à l'enquête. Le mandat de la Commission couvre les quinze dernières années et touche à l'octroi des contrats publics, à l'industrie de la construction et de sa supposée infiltration par le crime organisé ainsi que le financement des partis politiques.
2 commentaires
  • Nelson - Inscrit 27 mars 2012 18 h 18

    Il faut la protéger davantage.

    Pour qu'elle puisse aller au fond des choses vis-à-vis les méchants, en toute sécurité.

  • daniel Beauchamp - Inscrit 28 mars 2012 00 h 23

    Pas de danger!

    Je ne vois pas ce que des voleurs pourraient faire avec un dossier contenant des pages toutes blanches:) Mais de toute évidence les voleurs ne savaient pas ou ils étaient, si non ils auraient probablement choisi une autre maison moins propice à attirer l'attention.

    @Nelson
    Vous croyez vraiment qu'elle est là pour arrêter les méchants? Je pense que c'est plutôt le contraire!