CHSLD: Québec ajoute des inspecteurs

Le gouvernement du Québec a affirmé que le nombre d’inspecteurs, qui sont deux actuellement, augmentera prochainement dans les CHSLD.
Photo: Agence Reuters Jean-Paul Pelissier Le gouvernement du Québec a affirmé que le nombre d’inspecteurs, qui sont deux actuellement, augmentera prochainement dans les CHSLD.

Québec — La ministre déléguée aux Services sociaux, Dominique Vien, a annoncé aujourd'hui l’embauche d’inspecteurs supplémentaires pour vérifier la qualité des services dans les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD).

Mme Vien s’est retrouvée dans l’embarras cette semaine, après avoir été confrontée aux lacunes concernant les suites données aux visites d’inspection.

À l’Assemblée nationale, aujourd'hui, la ministre a affirmé que le nombre d’inspecteurs, qui sont deux actuellement, augmentera prochainement.

Lors d’un point de presse, Mme Vien n’a pas précisé combien de postes seront créés ni quel sera l’échéancier du recrutement.

La ministre a affirmé qu’elle exigera des explications du personnel de son ministère afin de déterminer pourquoi plusieurs rapports d’inspection négatifs sont demeurés sans suite.

Plus tôt cette semaine, le Journal de Québec a révélé que certains CHSLD continuaient de tolérer des lacunes pourtant dénoncées par des inspecteurs du ministère de la Santé.

Selon le reportage, les deux inspecteurs, qui préviennent les établissements 24 heures d’avance, avaient notamment observé à certains endroits des cas de mépris et de manque de respect envers les résidants.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

12 commentaires
  • Nunu - Inscrite 1 mars 2012 14 h 53

    Bien sure,

    Comme dans toute les décisions du gouvernement libéral c,est toujours la même chose.Ils ne font rien mais ils RÉAGISSENT après coup et c'est toujours comme ça.C'est leur marque de commerce.
    Pauvres personnes âgées.

  • hc st-cyr - Inscrite 1 mars 2012 14 h 58

    emploi

    Ou peut on déposer notre demande d'emploi pour faire se métier . Ceci m'intéresse depuis toujours.

    J'aimerais bien pouvoir aidé ces pauvres gens démunies pour des services qu'ils méritent ils sont nos ainées et il faut en prendre soins. Car nous aussi un jour nous serons vieux.

    une personne intéressé.

  • Roland Berger - Inscrit 1 mars 2012 14 h 59

    « Cute ! »

    « La ministre a affirmé qu’elle exigera des explications du personnel de son ministère afin de déterminer pourquoi plusieurs rapports d’inspection négatifs sont demeurés sans suite. » C'est-y assez « cute ». Ces rapports négatifs ne seraient jamais passés par son bureau ? Auraient-ils été placés sous la pile par des fonctionnaires trop zélés ?
    Roland Berger

  • Notsag - Inscrit 1 mars 2012 15 h 04

    Cover up!

    Seulement deux inspecteurs, et leurs rapports sont tablettés.

    Si on voudrait dissimuler la réalité des choses, on ne procéderait pas autrement.

  • SNost - Inscrit 1 mars 2012 15 h 08

    Et qui est responsable?

    On demande aux agences, ensuite au ministère. Ce ne sont pas eux qui gèrent au quotidien. Ils ont déjà demandé des correctifs qui n'ont pas été appliqués. Ils n'ont pas de pouvoir direct sur ce qui se passe dans chaque établissement.

    Un bon ministre est un ministre qui suit ses dossiers, tous ses dossiers. Il aurait été au courant depuis longtemps et aurait géré cette situation avant qu'elle n'explose de la sorte.