Prolongement de la route 167 - Québec va de l'avant

Le prolongement de la route 167 vers les monts Otish vient de s'enclencher malgré les chicanes juridiques. Le gouvernement du Québec a trouvé les constructeurs pour les deux premiers tronçons du projet lié au Plan Nord.

Les premiers 82 kilomètres de la future route ont fait l'objet d'un appel d'offres publics lancé en octobre dernier. Tout juste avant le passage à la nouvelle année, le ministère des Transports (MTQ) a accordé le contrat aux Carrières Bob-Son inc. L'entreprise de Baie-Comeau a présenté la plus basse soumission (75,9 millions), qui était toutefois supérieure de 10 % à l'estimation initiale. Selon le MTQ, les travaux devrait commencer dès cet hiver.

Pour la construction du deuxième tronçon de la route 167, le MTQ a négocié de gré à gré une entente avec le Conseil de bande de Mistissini. Un décret gouvernemental adopté à la mi-décembre mais publié mercredi dernier dans la Gazette officielle précise que Québec a prévu une participation des communautés autochtones à la réalisation de projets dans le cadre du Plan Nord.

Le décret fait état de la participation des Cris de Mistissini à ce projet qui est «une priorité pour le plan d'action 2011-2016» pour le gouvernement, peut-on lire. Une entente est approuvée, mais aucune précision n'est apportée sur la nature exacte de l'entente. Au cabinet du ministre délégué aux Transports, on explique que c'est le déboisement du lot B (deuxième tronçon) et la construction de cette partie de la route qui est au coeur de l'entente. On précise toutefois que tout n'est pas finalisé.

Ces décisions d'aller de l'avant sont prises sur fond de batailles devant les tribunaux. L'entreprise crie en construction UUCHII a multiplié les démarches en cour dans l'objectif ultime de mettre la main sur le projet de prolongement de la route. Quelques jours avant Noël, UUCHII a déposé une requête en jugement déclaratoire dans le but de faire reconnaître son droit de négocier de gré à gré le contrat de construction. La cause sera entendue demain à Montréal.

À voir en vidéo

7 commentaires
  • Hugues Tremblay Manigouche - Inscrit 16 janvier 2012 05 h 34

    Le plan d'une génération!

    Construire des routes...

  • François Dugal - Inscrit 16 janvier 2012 07 h 56

    Le sud ...

    Et ce temps-là, au sud, l'inquiétude règne.

  • Annabella Durocher - Inscrite 16 janvier 2012 09 h 10

    Déplacer la corruption

    Tout est permis pour notre Premier Ministre Charest. Si sa fait pas son affaire, il passe un décret.

    Pour moi, le PLAN NORD va juste permettre que la corruption au niveau de notre État et Société d'État se pousuivre avec le privé.

    Autre que les routes dans ce PLAND NORD rien de sera durable et la facture va être très salé en bout de ligne. Et encor les routes faut les entretenir.

    Combien d'emplois avons nous perdu depuis septembre ?

  • Kris13104 - Inscrit 16 janvier 2012 09 h 51

    Consultation

    Un projet aussi important que l'est le «plan Nord» est un véritable sojet de société: ne peut-on pas penser que les citoyens devraient être davantage et plus sérieusement informés que par des publicités flatteuses, à moins que, pour rester dans l'air du temps, on puisse considérer que les mêmes citoyens «ne peuvent pas comprendre»! Un projet aussi important, du moins de ce qui ressort du court argumentaire gouvernemental, mériterait peut-être un référendum?

  • camelot - Inscrit 16 janvier 2012 13 h 08

    Encore

    Une autre entourloupette. Décidément ce gouvernement n'est pas au service des citoyens. Il n'en fait qu'À sa tête et nous met devant les faits accomplis.

    Une fois ces libéraux dehors, le nouveau gouvernement devra instaurer un mécanisme pour lque le peuple puisse évincer ces vautours même en plein mandat. Il y a urgence.