Hausse des frais pour les usagers du pont de la 25

Les utilisateurs du pont à péage de l'autoroute 25 subiront à compter d'aujourd'hui une augmentation des frais administratifs.

Ainsi, le partenaire privé Concession A25 imposera désormais des frais n'excédant pas 35 $ pour le recouvrement du péage et des frais qui y sont rattachés pour le passage de tous les véhicules routiers. Jusqu'à maintenant, seuls les automobiles et camions immatriculés hors du Québec étaient concernés par ces frais.

De plus, il en coûtera 50 % plus cher pour obtenir la photographie montrant la plaque d'immatriculation du véhicule, la date et l'heure du passage sur le pont. Ces frais passent de 2 $ à 3 $.

Or, la réglementation gouvernementale prévoit que ces frais sont indexés au 1er janvier de chaque année selon l'indice des prix à la consommation (IPC) pour le Québec. Vérification faite, l'IPC moyen des 11 premiers mois de 2011 se situe à 3,1 % au-dessus de ce qu'il était l'année dernière.

Il a été impossible de joindre hier un représentant de Concession A25 afin d'obtenir des explications concernant l'écart important entre la hausse de 50 % et l'IPC publié par l'Institut de la statistique du Québec, ainsi que l'augmentation des frais pour les payeurs retardataires.

Les détails de ces hausses sont exposés dans le règlement édicté par le gouvernement du Québec et publié dans la Gazette officielle du 21 décembre dernier. Le projet de règlement avait d'abord été rendu public en juillet dernier et n'avait suscité aucun commentaire. C'est ce qui explique qu'il a été décrété, sur recommandation du ministre des Transports, sans modification. Il est mentionné que le règlement entre en vigueur le 15e jour qui suit la date de publication dans la Gazette officielle, c'est-à-dire aujourd'hui, 5 janvier.

Depuis son ouverture à la circulation en mai dernier, ce pont de 1,2 kilomètre qui enjambe la rivière des Prairies, a causé plusieurs grincements de dents. En septembre dernier, l'Union des consommateurs du Québec et un utilisateur lavallois du pont de la 25 ont demandé à la Cour supérieure d'autoriser un recours collectif contre Concession A25 pour imposer des «frais-surprises» d'administration pour avoir traversé le pont.

Des frais de 5 $ s'ajoutent au tarif affiché sans que l'automobiliste en soit informé. En effet, pour emprunter le pont, l'usager débourse 2,40 $ pendant les heures de pointe du matin et du soir. À l'extérieur de ces moments, le tarif s'établit à 1,80 $ pour une voiture.

Les abonnés détiennent un transpondeur qui enregistre leurs passages automatiquement. Les utilisateurs occasionnels reçoivent une facture à la maison (la plaque d'immatriculation est photographiée), à laquelle sont ajoutés des frais d'administration de 5 $.

L'Union des consommateurs estime que les panneaux de signalisation, qui préviennent les automobilistes qu'il s'agit d'un pont à péage mais qui ne disent rien des frais administratifs, sont «trompeurs». Si la Cour l'autorise, tous les utilisateurs du pont seront automatiquement membres du recours collectif.

Le pont de l'autoroute 25 a été construit selon la formule du partenariat public-privé (PPP). Le ministère des Transports récupérera l'infrastructure en septembre 2042.

À voir en vidéo