Pierre Curzi se rapproche d'Option nationale

Le député indépendant et ex-péquiste Pierre Curzi se rapproche du parti de Jean-Martin Aussant, Option nationale.

Lors d’une soirée réunissant les militants du nouveau parti indépendantiste à Montréal, Pierre Curzi a pris la parole pour défendre la langue française, un «prétexte» pour rencontrer les membres du parti. Il a affirmé qu’il se trouvait beaucoup d’affinités avec le programme d’Option nationale. «Ça fait trois ans qu’on se dit au PQ [Parti québécois] qu’il faut en parler plus [de la souveraineté], a déclaré Pierre Curzi, devant une foule plutôt jeune. Ce que Jean-Martin fait, c’est qu’il en parle avec clarté. Je me sens très, très très, très proche de Jean-Martin Aussant.»

En entrevue après son discours, le député de Borduas a expliqué qu’il ne fallait pas en déduire qu’il était sur le point de faire le saut à Option nationale. «J’ai constaté, en tant que député indépendant, qu’il y a beaucoup de vertus à être libre.» Pierre Curzi se sent néanmoins très près des idées du nouveau parti et ne ferme pas la porte à une éventuelle adhésion.

La députée indépendante ayant quitté le PQ en juin comme MM. Aussant et Curzi, Lisette Lapointe, est aussi montée sur scène pour appuyer le chef d’Option nationale. «Pour faire la souveraineté, il faut avoir du caractère, a dit la députée de Crémazie, qui possède déjà sa carte de membre du parti. On ne peut pas dire aux gens: “Quand vous serez prêts, on la fera”. Il faut dire: “On est prêts, venez avec moi et on va le faire”. C’est ce que dit Jean-Martin Aussant.»

Le chef d’Option nationale et député de Nicolet-Yamaska a invité chacun des militants à convaincre quelques proches d’adhérer au parti. Le Québec doit prendre ses propres décisions, parce que le reste du Canada ne connaît pas le Québec, a dit Jean-Martin Aussant.

35 commentaires
  • GLabelle - Inscrit 10 décembre 2011 00 h 37

    Vive Option nationale!

    Je reviens du rassemblement, où l'enthousiasme était palpable. Nous avons eu droit à plusieurs artistes et à plusieurs excellents discours intelligents.

    Ça change définitivement du lancinant discours sur le changement et l'avenir!

    Informez-vous sur la plateforme d'ON, elle en vaut la peine.

    Avec ou sans Curzi, mon vote et mon militantisme s'en va à ON!

  • Mimi37 - Inscrit 10 décembre 2011 07 h 57

    Avec ou sans Curzi

    Avec ou sans Curzi, la population est pas mal ÉCOEURÉE d'entendre parler de la souveraineté

    ON = Ontario :O) Option National et ses quelques centaines de membres n'y changera rien.

    Avec l'internet les Québécois ne sont PLUS des homards facilement encagés par les balbituements des sécessionnistes qui n'en n'ont que pour leur "ego" A PRIORI.

    Le bien-être du Qc et de sa population est pas mal à la dernière page dans leur calendrier de PRIORITÉ.

  • Louis16 - Inscrit 10 décembre 2011 08 h 08

    Persévérence

    Bonjour,

    J'espère me tromper, mais j'ai des doutes que Curzi ira au bout de ses idées.

  • Nestor Turcotte - Inscrit 10 décembre 2011 09 h 01

    Comme au bon vieux temps

    C'est le début d'un temps nouveau...comme on le chantait en 1968. Ce n'est qu'un début, continuons le combat.. Si les jeunes sont là....c'est encourageant...pour ceux qui croient toujours à la cause.

  • Louka Paradis - Inscrit 10 décembre 2011 09 h 24

    Le miroir aux alouettes

    Quand ON se divise, ON perd la bataille, tout le monde sait ça. Dommage que des personnes si riches ne puissent oublier leur nombril pour se mettre au service de notre cause : la souveraineté du Québec. Mme Marois n'est pas parfaite, mais c'est elle qui a le plus d'expérience et de compétence pour diriger les troupes. Le manque de loyauté n'a jamais servi personne. En plus, quel nom mal choisi ! (c'est ce qui arrive quand on fait du copier/coller). ON est un pronom indéfini qui signifie parfois nous, parfois il ou elle, parfois soi-même : c'est tout à fait à l'image de ce parti mal défini. L'ON ne fera probablement pas long feu après les prochaines élections. C'est Charest et ses acolytes qui doivent rigoler un bon coup...