Route 167 - Le coût des travaux s'annonce plus élevé

La construction de la route 167 du Plan Nord s'annonce plus coûteuse que prévu. L'ouverture des soumissions a dévoilé un écart de 17 % par rapport aux prévisions du ministère des Transports.

Mercredi, le ministère des Transports (MTQ) a ouvert les quatre soumissions reçues. La plus basse d'entre elles s'élève à 75 965 899,90 $ alors que le montant estimé du contrat se situait entre 60 et 65 millions.

C'est l'entreprise Les Carrières Bob-Son inc. de Baie-Comeau qui a fait l'offre de services la moins chère. Le consortium Neilson-EBC a déposé une soumission de 87,3 millions, la coentreprise CCDC-GTS a proposé de faire les travaux pour

90 millions, alors que les firmes Hamel et CRT ont offert, ensemble, de remplir le mandat pour 97 millions.

Le projet de prolongement de la route 167 s'étend sur 243 kilomètres au nord du village cri de Mistissini. Le contrat concerne spécifiquement le premier tronçon de 82 kilomètres. Cette section de la future route apparaît comme la moins compliquée compte tenu du déboisement qui a déjà été fait pour accommoder la circulation d'hiver entre Mistissini et le projet de mine d'uranium de la société Ressources Strateco.

Devant l'ampleur des investissements publics, le MTQ analysera à fond la soumission des Carrières Bob-Son inc. afin de comprendre ce qui explique la différence importante entre l'estimation du ministère et celle de l'entreprise. Si le MTQ n'est pas satisfait, le processus d'appel d'offres pourrait devoir être repris. Une décision est attendue dans les prochains jours.

Territoires de chasse

Mardi dernier, l'entreprise crie UUCHII a déposé une demande d'injonction afin que soit suspendu cet appel d'offres public. Le tribunal a rejeté la requête, estimant que les dommages que prétendait subir UUCHII ne sont pas irréparables.

L'entreprise souhaitait avoir un sursis pour qu'une cour se penche sur la portée de l'entente appelée «la paix des braves». UUCHII estime que le gouvernement du Québec doit donner priorité aux entreprises cries puisque la route 167 traverse sept territoires de trappe occupés par autant de familles cries. Aucun soumissionnaire n'est cri.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

1 commentaire
  • Notsag - Inscrit 2 décembre 2011 08 h 47

    Le gros lot pour sept familles?

    "UUCHII estime que le gouvernement du Québec doit donner priorité aux entreprises cries puisque la route 167 traverse sept territoires de trappe occupés par autant de familles cries."

    Est-ce qu'on veut promouvoir les intérêts de ces sept familles, ou les intérêts de l'ensemble de la communauté cries?

    Est-ce UUCHII, ou le Conseil de Bande, ou une autre organisation qui représente les intérêts de l'ensemble de la communauté cries?