Guy Leclair réintègre le caucus péquiste

Guy Leclair<br />
Photo: Source Assemblée Nationale Guy Leclair

Québec — Le député de Beauharnois, Guy Leclair, reviendra au caucus péquiste demain, soit un peu plus d'une semaine seulement après en avoir été temporairement écarté.

Le 22 novembre, il avait été identifié par l'entourage de la chef Pauline Marois comme étant la source d'un article du Journal de Québec qui prédisait le départ d'une dizaine de députés péquistes après l'élection partielle du lundi 5 décembre dans Bonaventure. Le PQ avait soutenu qu'il ne reviendrait pas au caucus avant 2012. M. Leclair avait par la suite formellement nié être la «taupe» mutine. Dans un communiqué, il soutenait qu'une discussion avec une journaliste du Journal de Québec avait bien eu lieu, mais n'avait pas porté sur le sujet litigieux.

Hier, le député laissait toutefois entendre autre chose: «Je ne croyais pas que de confier quelques réflexions [...] au vu et au su de tous ait pu faire une nouvelle de cette ampleur. Je le regrette. Je n'ai jamais eu d'agenda caché et en ce sens, je suis très déçu du cheminement de mon ex-collègue Daniel Ratthé.»

Face à la justice

M. Leclair devra aussi faire face à la justice en février pour «garde et contrôle d'un véhicule avec les facultés affaiblies».

Il a déjà indiqué qu'il plaiderait non coupable. Dans son communiqué de la semaine dernière, il reprochait à mot couvert au parti d'avoir révélé qu'il avait des ennuis avec la justice. Mais hier, il soutenait revenir au caucus «avec enthousiasme». «Ma chef reconnaît en moi un député qui a des convictions et mon seul objectif est de faire avancer le Québec et la cause de la souveraineté.»
2 commentaires
  • Liliane - Inscrite 30 novembre 2011 07 h 29

    Bon retour

    Je veux féliciter monsieur Leclerc et madame Marois pour en être arrivé à cette entente.
    Je ne peux m'empêcher de rendre hommage à Pauline pour sa présence à Tout le monde en parle. Les enjeux soulevés étaient bien traités dans le cadre de l'émission. Elle a fait face aux questions embêtantes et elle a démontré un réalisme joyeux et courageux.
    C'est une cheffe.
    La compétence des hommes est différente et ils se posent moins la question quand ils entrent sur la scène publique. Souvent l'important c'est qu'ils fassent bonne figure, Pour les femmes c'est surtout la capacité, l'apprentissage, aller en profondeur...
    Qui jugent de la compétence d'un homme? Majoritairement des hommes. Qui jugent de la compétence des femmes en politique? Majoritairement des hommes.
    Les femmes dans la population en trop grand nombre se méfient encore des femmes en politique. J'aimerais que ce soit faux.
    Et les hommes donc? Où en sont-ils par rapport à des femmes qui ont des personnalités fortes, capables de diriger, de prendre des décisions majeures? Ont-ils majoritairement le goût de les fuir? Deux poids deux mesures ce n'est pas l'égalité, c'est du contrôle et de l'abus. C'est 1950 ou à peu près. Un recul qu'on ne veut plus voir, ni vivre soi-même.

    Il y a une féministe française dont j,ai oublié le nom qui disait L'Égalité des femmes en politique c,est qu'elle soit aussi incompétente que bien des hommes et

  • Christian Ouellet - Inscrit 30 novembre 2011 13 h 53

    Enfin du positif

    Je souhaite un bon retour de m.Lecler dans le caucus du PQ.

    Moi aussi j’ai regardé sur youtube la partie de me.Marois a tout le monde en parle et j’ai été ravi de l’atmosphère jovial et sympathique.
    La franchise vous va très bien me.Marois et continué, vous êtes sur la bonne voie.