De nouveaux appuis pour François Legault

François Legault
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir François Legault

Le cofondateur de la Coalition pour l'avenir du Québec (CAQ), François Legault, peut aujourd'hui s'enorgueillir de l'appui de quarante jeunes professionnels, dont une poignée d'anciens militants libéraux et péquistes.

François Beaudry, qui a été à la tête de la Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec (PLQ) de 2007 à 2008, s'est notamment rangé derrière l'ex-ministre péquiste à l'instar d'anciens présidents de la Commission-Jeunesse de l'Action démocratique du Québec (ADQ), Micaël Bérubé (2003-2004) et Catherine Goyer (2007-2009). Sylvain Lévesque, qui a été deux fois plutôt qu'une candidat du Parti québécois (PQ) dans la circonscription de Vanier, a aussi donné son appui à la CAQ. «Il y a des jeunes de tous les partis politiques, incluant le Parti libéral, qui viennent dire aujourd'hui: "On n'accepte plus l'immobilisme"», s'est réjoui M. Legault.

Il a fait valoir que le Québec avait besoin de «nouvelles figures», désireuses de «passer de la résignation à l'action» au gouvernement, pour aller de l'avant, soulignant toutefois que ces nouveaux adhérents ne se métamorphoseraient pas tous en candidats lors de la prochaine campagne électorale. Le porte-parole du «groupe des 40» Ryan Hillier a refusé de spécifier s'il porterait les couleurs d'une formation politique née des cendres de la CAQ. «C'est certain que ça m'intéresse, mais [...] on n'est pas rendus à ce stade-là», a affirmé M. Hillier, qui a été candidat du Parti libéral du Canada en 2008.

Pressé de questions sur l'avenir de la CAQ, François Legault a répété qu'il s'affairait actuellement à jauger ses appuis. «On termine jeudi la tournée des 17 régions du Québec. Jusqu'à maintenant, on a un bon support. [...] Si on sent qu'il y a un appui, on va former un nouveau parti politique pour mettre en place les changements qui sont proposés», a-t-il déclaré dans un point de presse organisé en marge d'une rencontre avec le «groupe des 40» (31 hommes, 9 femmes), à l'hôtel Le Place d'Armes. «On ne pourra pas seulement faire des discussions de salon. Il va falloir aussi passer à l'action. [Mais], ne nous contons pas d'histoire, la journée qu'on devient un parti politique, vous allez voir des pancartes devant nos assemblées. Il faut être prêts.» François Legault annoncera officiellement, début novembre, la création d'un nouveau parti politique, selon TVA.

À voir en vidéo