Jean Martin Aussant fondera son propre parti

Jean-Martin Aussant
Photo: Clément Allard - Le Devoir Jean-Martin Aussant

Québec —  Le député indépendant souverainiste Jean-Martin Aussant fondera finalement son propre parti. Il estime qu'il n'y a pas assez d'options politiques au Québec.

Au cours d'une conférence de presse lundi matin à Nicolet, le dissident du Parti québécois a présenté ses priorités pour l'automne.
 
Il a ainsi indiqué qu'il allait concrétiser à très court terme son intention de fonder un parti, qu'il veut baptiser «Option nationale».
 
Ce nom doit d'abord être approuvé par le Directeur général des élections.
 
Le Parti québécois devait d'ailleurs annoncer en début d'après-midi lundi la mise en tutelle de l'organisation de la circonscription de M. Aussant, Nicolet-Yamaska. En effet, 12 des 13 membres de l'exécutif du parti dans cette circonscription ont manifesté leur intention de rester fidèles à leur député.
 
Dans l'énoncé de ses priorités pour l'automne, M. Aussant a dit qu'il voulait faire valoir la nationalisation des ressources naturelles.
 
Selon lui, il faut «mettre un pied à terre et dire aux entreprises du monde entier que ces ressources appartiennent au Québécois». Il a ajouté que la valeur du sous-sol du Québec est «phénoménale» et qu'il faut en profiter maintenant ou jamais.
 
Patrice Bergeron, La Presse canadienne
30 commentaires
  • Jean-Michel Picard - Inscrit 19 septembre 2011 12 h 12

    Le Québec

    Excellent ! ça va peut-être se mettre à bouger !

  • Gilles Bousquet - Inscrit 19 septembre 2011 12 h 16

    M. Aussant va devoir être très très convaincant

    Sauf s’il propose une association ou un partenariat avec le Canada parce que des véritables séparatistes, qui veulent sortir totalement le Canada du Québec, il n’y en a que 12 % de solides. Comme ils font partie du 38 % de Québécois qui se déclarent souverainistes, il va en rester 26 % de souverainistes mous qui vont séparer leurs votes entre le PQ, Québec solidaire et la nouvelle CAQ de M. Legault qui va aussi récupérer des votes du pollué PLQ, ce qui pourrait, quand même, faire réélire le PLQ par division des votes de l’opposition très divisée. Misère noire !

  • Nestor Turcotte - Inscrit 19 septembre 2011 12 h 17

    Enfin, c'est clair...

    Les indépendantistes devront maintenant quitter le PQ et se joindre au Parti national. L'option est claire: élection référendaire et référendum sur la Constitution.

    M. Aussant retourne aux origines des deux élections de 1970 et 1973. Si quelqu'un vote pour le PN, il votera pour l'indépendance du Québec. On ne peut pas être plus clair.

    Et qu'on vienne pas me dire que son geste divise le vote souverainiste. Il ne fait que cristalliser les votes de ceux qui croient qu'il faut faire l'indépendance nationale. Les autres, surtout les péquistes, ne sont pas tous indépendantistes. Plusieurs son adéquistes, nationaleux, confédéralistes, etc. Monsieur Aussant parle clairement. Il n'y a pas d'équivoque possible.

  • glanglais - Inscrit 19 septembre 2011 12 h 30

    Au pays d'elvis,,,

    Bonjour,

    J'ai malheureusement cru, pendant de nombreuses années, que la politique pouvait être quelque chose de sérieux. Ça coûte trop cher mais j'ai maintenant décidé de m'en amuser au pays d'Elvis Gratton.

    Gaston Langhlais - Gaspé.

  • Frank Jette - Abonné 19 septembre 2011 12 h 41

    Divisés ou diviser?

    Comme souverainiste, je ne sais comment réagir devant cette nouvelle annonce. Je trouve certaines propositions de Aussant très intéressantes, dont celle mentionnée dans l'article pour la nationalisation des ressources naturelles au Québec.

    En même temps, avec le système politique actuel du Québec, diviser les votes souverainistes, ou diviser les votes tout court, pourraient faviriser l'élection d'un parti à l'opposé des intentions de votes données à différents partis.

    Je suis perplexe...