Louise Beaudoin souhaite conserver son entière liberté

La députée de Rosemont, Louise Beaudoin, compte conserver toute son indépendance. C'est pourquoi elle renonce à rejoindre les rangs d'un «mouvement, quel qu'il soit», ou d'un «parti, nouveau ou ancien», mettant fin aux espoirs d'ex-collègues péquistes de la voir rentrer au bercail.

Mme Beaudoin, qui a claqué la porte du Parti québécois en juin aux côtés de Lisette Lapointe et de Pierre Curzi, fait part de sa réflexion dans une lettre publiée dans la page Idées du Devoir, à l'occasion du commencement de la deuxième moitié de son mandat de députée de Rosemont.

«J'entends [...] assumer mes paroles et mes actes et agir en toute liberté», explique-t-elle.

Louise Beaudoin continue de plaider en faveur d'une refonte de la carte électorale «sans distorsions démesurées comme c'est le cas actuellement», ainsi que de l'introduction du scrutin proportionnel afin de «mieux refléter les choix des citoyens».

D'autre part, Mme Beaudoin souhaite voir adopter le mandat d'initiative populaire «pour donner au peuple québécois une réelle emprise sur son destin collectif en lui confiant, notamment, "le choix du moment jugé approprié" pour tenir un référendum sur la souveraineté».

L'ex-ministre péquiste milite également pour un rééquilibrage entre démocratie participative et démocratie représentative en recourant aux nouvelles technologies.
25 commentaires
  • Jerry Paris - Inscrit 19 septembre 2011 00 h 29

    Beaudoin

    Mme.Beaudoin vous avez été élue sous la bannière Péquiste et bien remettez votre salaire et démissionner au plus vite....

  • alen - Inscrit 19 septembre 2011 07 h 08

    Mais pour qui voter...

    Mme Beaudoin ne lit sans doute plus les journeaux... Donc ne lit pas les <mais pour qui voter si je ne vote pas pour Jean Charest> qu'on y trouve tous les jours. Donc ne voit pas non plus qu'à plus de 2 choix la raison publique s'emballe...

  • bourgeoisgentilhomme - Inscrit 19 septembre 2011 07 h 30

    Foutu bordel

    Elle fut élue comme péquiste, le parti est toujours plus grand que le candidat. Alors, qu'elle parte avant de faire de la politique autrement. Elle a toujours et voudra toujours foutre le bordel. C'est bien beau les grandes idées mais veut-elle que ce soit le peuple qui ne pourra jamais faire consensus qui gouverne? Selon moi, ça prend des dirigeants pour mener l'État. Que nous les voulions honnêtes nous honore mais de là à donner autant de pouvoirs au peuple cela m'inquiète.

  • Alain Carré - Inscrit 19 septembre 2011 07 h 44

    Mme Beaudon, j'avais du respect pour vous mais...

    depuis ces évènements, vous vous entêter. Quand on dit que les politiciens sont déconnectés, en voici une autre preuve.

  • Yves Petit - Inscrit 19 septembre 2011 07 h 47

    Pas de sympathie

    Je n'ai aucune symphatie pour les égarés du PQ. Alors que le PQ doit rassembler ses forces pour mettre Charest et sa gang à la porte, ces illuminés décident de foutre le bordel...alors, pas de temps à perdre avec eux.