Effondrement sur l'autoroute Ville-Marie - Marois fustige le gouvernement Charest

Selon Pauline Marois, le gouvernement a une part de responsabiltié dans l’effondrement d’une poutre du tunnel Viger.<br />
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Selon Pauline Marois, le gouvernement a une part de responsabiltié dans l’effondrement d’une poutre du tunnel Viger.

La section de l'autoroute 720 est qui était fermée depuis l'effondrement d'une poutre du tunnel Viger, dimanche dernier, rouvrira à la circulation aujourd'hui, à moins d'imprévus. La chef de l'opposition officielle à Québec, Pauline Marois, a pour sa part hier imputé au gouvernement une part de responsabilité dans l'effondrement.

Le ministre des Transports, Sam Hamad, qui a rencontré la presse à l'intérieur même du tunnel hier après-midi, n'a toutefois pas pu préciser à quelle heure celui-ci sera rouvert aujourd'hui.

Il reste encore quelques étapes à réaliser avant d'obtenir l'aval des ingénieurs, notamment la pose de plaques d'acier sur des poutres. Les ingénieurs experts feront ensuite l'inspection finale des lieux avant la réouverture, a précisé le ministre.

Les 21 piliers de soutènement qui doivent aider les poutres à soutenir la structure ont été installés. Ils sont même camouflés par des planches de bois qui étaient encore clouées à la main, au marteau, lors du point de presse du ministre Hamad. Ces planches sont ensuite peintes au rouleau par un ouvrier.

Le ministre Hamad a répété que ces piliers constituaient «une précaution additionnelle» que le ministère a voulu se donner, sur ordre des ingénieurs experts.

Les travaux d'hydrodémolition du béton qui avaient été entamés sont suspendus jusqu'à nouvel ordre, le temps que le ministère détermine comment procéder à l'avenir. Ce sont ces travaux, leur conception ou leur surveillance, sinon ces trois éléments, qui ont été mis en cause par le ministère dans l'effondrement.

Marois accuse le gouvernement

Plus tôt dans la journée, Pauline Marois avait soutenu que le gouvernement Charest portait sa part de responsabilité dans l'effondrement. «Un accident grave s'est produit, qui met en cause la sécurité de la population, et personne n'est responsable de rien au gouvernement. C'est la faute de l'entrepreneur, c'est la faute de tout le monde, sauf du premier ministre, sauf du ministre des Transports et du gouvernement», a déploré Mme Marois, qui a rencontré la presse à son retour de vacances.

«Le gouvernement a sa part de responsabilité. C'est lui qui a octroyé le contrat à l'entrepreneur et aux firmes de génie-conseil. Par ailleurs, le ministère des Transports n'a pas daigné approuver les plans et devis pour les travaux, alors qu'il avait un rapport en main sur l'état critique de la structure du tunnel. Le ministère des Transports n'a pas surveillé le chantier, alors que le rapport d'inspection de 2008 le jugeait critique», a blâmé Mme Marois.

La chef péquiste a proposé une série de solutions pour corriger les problèmes, parmi lesquelles un comité qui serait permanent, cette fois, afin de mieux coordonner ces travaux. «On a l'impression, actuellement, que c'est selon ce qui apparaît urgent tout d'un coup, qu'il n'y a aucune priorité établie», a-t-elle déploré. Elle voudrait que ce comité soit présidé par le premier ministre lui-même.

Elle a aussi demandé au gouvernement de publier tous les rapports sur l'état des infrastructures, afin que le public sache à quoi s'en tenir.

Elle a également insisté pour que l'expertise soit renforcée au ministère des Transports. «C'est une urgence que son rôle soit revalorisé et qu'il reprenne ses responsabilités.»

Mme Marois a finalement réitéré sa demande d'enquête publique sur l'industrie de la construction.

Le ministre Hamad a ridiculisé les solutions de Mme Marois, affirmant qu'elle était en retard de plusieurs jours puisqu'il avait déjà répondu à ces demandes de comité de planification et de publication des rapports, a-t-il soutenu.
28 commentaires
  • Carole Dionne - Inscrite 6 août 2011 00 h 36

    PEUT-ÊTRE QUE SI ELLE N'AVAIT PAS ...

    Initier les garderies à $5.00, ce qui nous coute aujourd'hui $2 milliards, on serait capable de payer de bonnes infrastructures. Elle est mal placé pour faire la morale.

  • Michel Lévesque - Inscrit 6 août 2011 05 h 39

    Solutions

    Ses solutions, elle vient de les trouver ou elles sont inscrites dans le programme du P.Q. depuis longtermps?

  • alen - Inscrit 6 août 2011 05 h 58

    Occasion de se taire

    Franchement, pour aller se faire planter par Sam Hamad comme elle s'est faite plantée, elle aurait du se taire. Une semaine après le fait!.. Mais dites moi que je rêve.

  • Lise Moga - Inscrite 6 août 2011 06 h 58

    Quel bel exemple de démagogie!

    Elle a manqué une belle occasion de nous faire savoir que nous pouvions compter sur elle, en toutes circonstances.

  • Daniel Hémond - Inscrit 6 août 2011 07 h 23

    TI-COUNE

    Hamad qui se permet de ridiculiser les autres...
    C'est le comble.
    Ce gouvernement est sans contredit le summum de l'incompétence...
    Dans tous les ministères on a affaire a des boys-scouts...

    La liste de leurs manquements est trop longue pour les énumérés ici...
    J'ai bien peur que le Plan Noprd qui devient le lance flamme de Charest pour nous aveugler soit une gouffre qui va engloutir des milliards de nos taxes pour favoriser les corporations pourris.

    Je suis tellement écoeuré que je ne trouve pas de mots assez forts pour les insulter tous et toutes.