Barrage sur la 138 - Les Innus obtiennent de rencontrer Charest

Si le chef du conseil de bande, Raphael Picard, se disait satisfait hier de pouvoir entamer des discussions avec le gouvernement Charest, il n'a pas pavoisé pour autant. «On verra après la réunion quelle sera la tournure des événements. On se concentre sur les résultats», a commenté M. Picard.

La communauté autochtone craint les répercussions des projets d'exploitation des ressources naturelles qui constituent principalement le Plan Nord. Les Innus veulent avoir droit au chapitre et pas seulement comme partenaires; il est plutôt question de créer une nouvelle relation entre «gouvernements».

«J'espère que le gouvernement changera d'attitude, c'est-à-dire tenir un certain discours et agir autrement», a ajouté le leader innu.

Maintenir l'ordre public

De son côté, le ministre des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, a rappelé hier, avant d'entrer à l'Assemblée nationale, l'importance de maintenir l'ordre public dans les circonstances. Par la suite, il a dit avoir bon espoir de «faire des progrès» dans les dossiers soumis par les Innus. Il a toutefois rappelé que plusieurs «des choses sur leur liste de revendications ne peuvent être réglées que par un traité». «Si on veut faire un débat sur les redevances, sur la gestion du territoire, le seul véhicule possible, c'est une négociation territoriale globale», a soutenu le ministre Kelley.

Dès 7h hier matin, les Innus, sous l'autorité de sa police locale, ont bloqué la route 138, une direction à la fois, par intervalles de trente minutes. Trois jours de blocus sont prévus la semaine prochaine et un arrêt complet de la circulation dès le 21 juin s'ils n'obtiennent pas satisfaction.

***

Avec la collaboration de Robert Dutrisac
5 commentaires
  • ClarkeCity - Inscrit 10 juin 2011 06 h 15

    Le Plan Nord, une vente de feu !

    John James Charest est obligé de négocier car les moyens de pression affecteront le chantier de son projet de l'aménagement d'un complexe de centrales hydroélectriques de la rivière Romaine.

    Le Plan Nord n’est pas seulement inacceptable pour les communautés Innus mais aussi pour les Québécois. Les ardents défenseurs de ce projet profiteront de ce projet mais ceux-ci ne sont pas la majorité des québécois. Les ressources naturelles n’appartiennent pas aux compagnies minières mais au Québec et aux autochtones. Pour cette raison, tous les québécois doivent profiter des redevances "équitables" de ce Plan Nord (Voir "Bachand ferme la porte à une refonte de la méthode de calcul des redevances" @ http://bit.ly/kMiLs0 ). Les Québécois ne devraient pas se contenter de miettes comme redevances pour nos ressources naturellles. Payer pour les infrastructures de ces compagnies minières ne me semble pas équitable.
    ( Voir: "Les minières plus riches que jamais" @ http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2011 )

    J’aurais cru que par esprit de solidarité, leurs frères des communautés de Uashat (Sept-Îles), Maliotenam (Moisie), Essipit (Les Escoumins), et Ekuanthit (Mingan) auraient perturbé la circulation dans leur communauté respective.

    Les Innus peuvent utiliser des meilleurs moyens de pression que les Québécois. Espérant que votre entente entre votre communauté et le Québec satisfera vos exigences. En attendant, certains québécois continueront à espérer une commission d'enquête publique dans le domaine de la construction.

  • ClarkeCity - Inscrit 10 juin 2011 06 h 17

    Prenons exemple !

    Supportons les autochtones. Arrêtons la dilapidation de nos ressources naturelles.

    Le Québec exige seulement des miettes comme redevances pour nos ressources naturelles quand les compagnies minières font des profits faramineux. (Voir : http://www.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2011 )

    Le Québec avait perdu récemment le premier rang du classement mondial comme territoire le plus attrayant pour l’investissement minier. Le Plan Nord permettra au Québécois de financer les infrastructures comme les chemins de fer, aéroports, routes, barrages hydroélectriques et énergie éoliennes pour augmenter les profits des compagnies minières. (Voir: « Les minières plus riches que jamais » @ http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2011 )

    L’exploitation de nos ressources naturelles pour des miettes doit cesser. Le Québec est le sixième peuple le plus endetté au monde.

    Le présent gouvernement est un gouvernement irresponsable pour les centrales hydroélectriques. (Voir : http://www.sergemarchand.com ) Les québécois subventionnent l’électricité aux grosses compagnies ainsi qu’au Vermont. Le Québec doit se doter d’un plan énergétique et cesser d’harnacher des rivières pour revendre l’électricité à perte.

    Une commission d’enquête publique dans le domaine de la construction devrait se faire avant que le gouvernement dépense des milliards dans différents projets de construction. Je crois que nous devrions prendre exemple de cette communauté pour une version québécoise et pacifique d’un printemps arable

  • PIKUTELEKAN - Inscrit 10 juin 2011 06 h 44

    Voici un rappel de ce qui se passe chez nous.


    Nous sommes presque tous d'accord, que le plan nord brime nos droits, mais ce que raphael essai de faire c'est de faire oublié ses $68 millions de déficite,
    que les 35 maisons construitent l'an dernier ne sont pas terminées et ne le seront jamais,
    qu'il a causé des mise à pieds massives,
    qu'il est sous enquête finacièrede la GRC,
    qu'il a créé et entretient encore un vaste dépotoire sans aucun contrôle sanitaire,
    que le projet en cour d'un nouvel aqueduc est suspendu et
    qu'il sera bientôt destitué.
    Il y a également mensonges aux dernières élections,
    hausse des loyer quand lui-même n'a jamais payé sa maisonet reprochait $2 millions de déficite aux mauvais payeurs Ilnut.
    tantative de museler les médias pour tenir la population dans l'ignorance
    intimidations contre les employés du conseil de bande,
    injonction contre la liberté d'expression et le droit de parole,
    détournement de fond par l'entremise de primes de rendement déguisées,
    octroi d'un permis de coupe à blanc (50% du territoire) de bouleau, tremble, sapin et épinette au frère d'un de ses conseillés,
    octroi de contract de construction à une entreprise appartement à un de ses conseillés,
    Coupure des subventions aux étudiants
    Dette de $2 millions aux entreprises de la régions
    Menace les citoyens de Pessamit de poursuites en cas de manifestation

    Nous sommes en crise et risquons, comme les Nord-Cotiers ''blancs'', d'être prit en otage par les délires fous de ce mégalomane.


    NON AU PLAN NORD ET DEHORS rAPHAEL!!!

  • victoriavilleman - Inscrit 10 juin 2011 14 h 09

    Combien de Québecois ordinaires seraient prêt à bloquer une route pour revendiquer quelques choses?

    En effet, combien de simple citoyens du Québec sont prêt à bloquer une route pour revendiquer et faire changer les choses dans notre société, tant au point de vue politique ou autre? TRÈS PEU. On préfère chialer timidement en prennant notre café. C'est pas le hockey notre sport national au Québec. C'est chialer au café!

    Qu'on soit d'accord ou pas avec le blocage de routes, les expériences du passé démontrent clairement que ces le moyen le plus susceptible d'obtenir de l'attention pour une cause, peut importe soit-elle. Le moyen le plus susceptible entre-autre, de faire avancer ou régler un dossier avec un gouvernement. Très triste, mais ça semble avoir été la réalité dans le passé, et il semble que ce sera la réalité dans le futur! À moins de gros changements dans l'approche gouvernementale, et l'on sais c'est quoi les chances de telles changements.

    Au fond, nous aimerions en tant que Québécois, avoir le courage de nos convictions, et avoir le courrage des Innus.

    Qu'on soit d'accord ou pas avec ce genres d'actions, ils ont le courage de prendre les chose en mains, et je pense personellement qu'il y a une leçon de vie dans cela. Le geste du Page au Sénat cette semaine est aussi le témoignage d'une situation ou des gens on la force de leurs convictions et qui décide de se lever le derrière et agir, au lieu de rester sur le divan et chialer. C'est contre les règles, mais ça l'a fonctionné dans le passé qu'on veulent l'admettre ou pas!

    Donc c'est quoi le message que les gens recoivent de leur Gouvernement? Poser la question c'est y répondre.

    On veut pas de gestes déplorables, mais indirectement on peut pas dire que certains gouvernements font beaucoup d'effoprts pour prévenir de telles actions.

    Mais on aiment bien plus des citoyens dociles et non-contestataires qui se lasse de la politique. C'est comme ça qu'on les veut. D'ailleurs soyez assuré, les Gouvernement savent très bien, combien dociles et dupes nou

  • I. Belanger - Inscrit 10 juin 2011 18 h 10

    et si c'était le pont champlain ?

    @victoriavilleman

    Et si c'était le pont Champlain qui était bloqué ? Si vous ne pouviez pas vous rendre à votre travail, à un rendez-vous chez le médecin ou à une entrevue parce qu'un groupe de personnes revendiquent quelque chose qui ne vous concernent absolument pas vous bloquaient le passage, est-ce que vous auriez le même argumenaire ? Laissez-moi en douter. Les gens de la ville n'en ont rien à faire des inconvénients qu'un barrage complet aurait causé aux Nord-Côtiers, alors gardez pour vous vos belles paroles. Il se trouve en plus que ce groupe est mené par un chef qui a signé un contrat avec une compagnie gazière. Tout ce qu'il veut, c'est de l'argent. Ouvrez-vous les yeux.