Création d'un nouveau parc national

Oujé-Bougoumou — Le premier ministre Jean Charest a annoncé hier, à Oujé-Bougoumou, la conclusion d'une entente avec la nation crie qui scelle la création du Parc national d'Assinica, dans le Nord-du-Québec.

Cette nouvelle aire protégée, d'une superficie de 3193 km2 et située à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest du village cri d'Oujé-Bougoumou, sera préservée de tout développement industriel. Selon M. Charest, ce parc permettra d'assurer la pérennité des richesses naturelles et culturelles des communautés cries, en plus de placer la nation autochtone au coeur de son développement.

Cette annonce s'inscrit dans le dévoilement du Plan Nord, le projet de développement économique du nord du Québec dévoilé petit à petit par le premier ministre Charest.

Au dire du grand chef cri Matthew Coon-Come, cette annonce représente un pas important, qui démontre le potentiel du nouveau partenariat et du rapport renouvelé entre la nation crie, le gouvernement et le peuple du Québec.

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, a pour sa part déclaré hier que le parc d'Assinica sera l'un des plus grands du réseau québécois et contribuera à l'atteinte de l'objectif d'utilisation de 50 % du territoire du Plan Nord à des fins autres qu'industrielles, à la protection de l'environnement et à la sauvegarde de la biodiversité.

À voir en vidéo