Tempête autour de Vigile.net

Québec — Le gouvernement a accusé hier le Parti québécois de cautionner des propos antisémites publiés dans le site Internet Vigile.net puisque certains de ses députés l'ont financé. L'accusation a été rejetée par le leader parlementaire du PQ, Stéphane Bédard, lequel a condamné tout propos antisémite ou haineux. Hier après-midi, les Comités Québec-Israël (CQI) et Canada-Israël (CCI) se sont réjouis par communiqué de cette réaction, l'interprétant comme une manière satisfaisante de s'en dissocier.

L'affaire avait commencé peu après la période de questions en matinée. Le député libéral Laurence Bergman avait déposé une motion exigeant «que l'Assemblée nationale dénonce les propos antisémites se retrouvant dans certains textes déposés sur le site Vigile.net», un site souverainiste existant depuis 15 ans qui publie des chroniques d'opinion inédites en marge d'articles repiqués des journaux sans autorisation. François Bonnardel, de l'ADQ, le député indépendant Éric Caire et Amir Khadir, de Québec solidaire, avaient consenti à ce que la motion soit débattue. Mais le PQ a refusé.

Financement

Au sortir du Salon bleu, l'entourage du leader parlementaire Jean-Marc Fournier distribuait un communiqué intimant le PQ à cesser de financer le site Vigile.net. Dans celui-ci, il ciblait les députés péquistes Bernard Drainville, Louise Beaudoin et Agnès Maltais (lesquels s'étaient dissociés des propos mis en relief la semaine dernière dans un article de La Presse) leur reprochant de n'avoir «donné aucune indication à savoir s'ils continueraient de le financer» via le «Soutien à l'action bénévole». Le PQ a finalement démontré que ce n'est pas via ce fonds, mais bien à titre personnel que les trois élus avaient financé Vigile.net.

En conférence de presse, Jean-Marc Fournier a interprété comme un appui aux propos antisémites le refus du PQ de débattre de la motion. «Qu'est-ce que ça veut dire, que les gens du Parti québécois veuillent à ce point protéger le site de Vigile.net?» a-t-il lancé. Dans un florilège de propos tirés de Vigile.net et distribué par le PLQ, on référait à une interrogation d'un chroniqueur, Ivan Parent. Ce dernier s'y étonnait que «les éditorialistes du Devoir [blâment] les mensonges de rabbi Courchesne, mais pas le fond de l'accommodement déraisonnable [la modification du calendrier scolaire]. Le Devoir aurait-il lui aussi des intérêts juifs?» Les premières dénonciations des propos sont venues d'anciens élus souverainistes, a souligné M. Fournier: l'ex-bloquiste Richard Marceau, maintenant conseiller politique principal au CCI, et l'ancien ministre péquiste Joseph Facal. Ce dernier avait réclamé la semaine dernière au gestionnaire du site, Bernard Frappier, d'y retirer tous ses textes.

Quant à Stéphane Bédard, il a expliqué que l'adoption d'une motion au Salon bleu pour condamner des propos rappelait des «erreurs passées», évoquant ainsi l'affaire Michaud. Il a souligné qu'il n'avait ni vu ni lu les textes condamnables. Défendant la liberté d'expression globale des gens qui écrivent dans Vigile.net, il a soutenu que si certains d'entre eux ont tenu des propos haineux, il y avait des tribunaux pour les condamner. S'en prenant à Jean-Marc Fournier, il a lancé: «Il est procureur général, s'il y a des propos haineux qui ont été tenus [dans ce site] à l'encontre du Code criminel, il a une responsabilité, c'est de s'assurer de l'application de la loi.»
17 commentaires
  • honorable - Inscrit 25 mars 2011 04 h 41

    Comme un accro, Vigile.net se défend en ajoutant des textes antisémites à son répertoire

    Hier même, Vigile.net publiait un texte de Mme Marie-Claude Tadros-Giguère qui était truffé de fabrications et de fausses citations. J'ai vérifié 3 des citations supposément accablantes de Mme Tadros-Giguère: une attribuée à Ben Gurion, une 2ème attribuée à Itzak Shamir, et une 3ème attribuée à Ariel Sharon. Elles sont toutes des fabrications. Mme Tadros-Giguère, qui se dit membre du Parti Québécois depuis sa fondation, a manifestement glané ses citations dans les fonds de poubelles du Web, et Vigile.net l'encourage dans cette démarche outrancière et condamnable.

    Il est temps que le PQ se dissocie de Vigile.net.

  • Daniel Hemond - Inscrit 25 mars 2011 05 h 05

    Chasse aux sorcières

    Décidément les Libéraux ne savent pl,kus opù donner de l'indignbation...

    Ils se portent à la défence de toutes les minorités oubliant de protéger la languie de la majorité, les droits de la majorité...
    Bien entendu ils veulent servir leurs maîtres.
    Ce pertit Fournier est bien servile.

    Daniel è Florence

  • François Ricard l'inconnu - Inscrit 25 mars 2011 05 h 43

    L'affaire Michaud

    Comme pour l'affaire Michaud, voilà que le PLQ s'érige à nouveau en tribunal d'inquisition.
    Je suis un habitué de vigile.net. Les propos que l'on y trouve ne sont pas antisémites mais bien plutôt antisionistes , dirigés contre la politique d'Israel et contre l'influence démesurée que ses lobbys exercent sur les partis conservateurs et libéraux, tant à Québec qu'à Ottawa.
    La presse québécoise, entre les mains de deux rapaces, Desmarais et Péladeau, est déjà assez censurée comme cela sans que l'Assemblée nationale vienne la museler complètement.
    La liberté d'expression est un droit fondamental, M. le ministre de la justice. Vous devriez être le premier à le défendre. De plus, vous devriez mettre en place des mécanismes pour assurer le droit connexe, le droit à l'information.

  • Caroline Moreno - Inscrit 25 mars 2011 07 h 17

    LE SEUL QUOTIDIEN ÉLECTRONIQUE INDÉPENDANTISTE

    Je collabore à Vigile.net depuis l'arrivée en scène des libéraux en 2003. Il s'agit du seul quotidien électronique indépendantiste où il possible d'échanger des idées et lire des textes provenant de différents horizons afin de se forger une opinion qui n'est pas celle véhiculée par le pouvoir.

    Félicitations à M. Bernard Frappier pour son travail.

  • Michel Laurence - Inscrit 25 mars 2011 07 h 24

    Et le financement de la "famille libérale" ?

    Il y a certainement eu certains débordements sur Vigile de la part de certains individus dont les noms reviennent régulièrement, mais Vigile n'est pas un site antisémite.
    Même « les Comités Québec-Israël (CQI) et Canada-Israël (CCI) se sont réjouis par communiqué de cette réaction (du PQ), l'interprétant comme une manière satisfaisante de s'en dissocier. »
    D'ailleurs Bergman n'a pas répondu à la question d'un journaliste au sujet de la haine de Mordicai Richler envers les Québécois.
    Je n'ai qu'une seule question à poser à Jean-Marc Fournier.
    Monsieur Fournier, les Québécois veulent savoir pourquoi LE PLQ FINANCE LA MAFIA ?
    À quand votre point de presse sur cette question ?