Old Harry: le PC va utiliser l’entente pour aider sa popularité lors d’élections

Le ministre fédéral des Ressources naturelles Christian Paradis (photo d'archives).<br />
Photo: Agence Reuters Chris Wattie Le ministre fédéral des Ressources naturelles Christian Paradis (photo d'archives).

Ottawa — Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Christian Paradis, a bien l’intention de se servir de l’accord qui vient d’être conclu avec Québec sur le gisement Old Harry pour mousser le gouvernement conservateur lors des élections.

Pour lui, l’entente qui permettra à Québec de retirer des redevances sur l’exploitation des ressources gazières et pétrolières dans le golfe du Saint-Laurent démontre que le fédéralisme d’ouverture mis de l’avant par son parti fonctionne. «C’est une cartouche de plus à notre bilan», a-t-il fait valoir.

Mais alors que les négociations piétinaient depuis 12 ans, il se défend d’avoir attendu pour annoncer l’accord aujourd'hui, à la veille d’un probable déclenchement d’élections.

L’entente n’a pas été conclue à des fins électoralistes, a-t-il fermement affirmé, notant que les négociations étaient complexes et n’ont abouti qu’après un dur labeur des deux gouvernements.

Celle-ci prévoit que Québec retirerait 100 % des redevances de toutes les activités d’extraction de gaz ou de pétrole des fonds marins situés en territoire québécois, dans le golfe du Saint-Laurent.

Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Christian Paradis, et son homologue québécois, Nathalie Normandeau, ont signé officiellement l’entente ceti après-midi, à Gatineau. Manifestement enthousiastes, les deux ministres se félicitaient tour à tour de la conclusion de l’entente.

Pour Old Harry seulement, cela représente 9 milliards de dollars en revenus pour le Québec, a fait valoir Mme Normandeau, ce qui permettra d’offrir des programmes sociaux pour les Québécois.

Plus tôt, à Québec, le premier ministre du Québec Jean Charest avait qualifié l’entente d’«historique», affirmant qu’elle se situe au-delà des considérations liées à l’actualité.

Tout n’est pas réglé

Un litige demeure: Old Harry chevauche la frontière entre Terre-Neuve-et-Labrador et Québec et les deux provinces ne s’entendent pas sur la limite interprovinciale. Pour cette raison, un processus d’arbitrage est inclus dans l’accord, auquel Terre-Neuve n’est toutefois pas partie.

Le premier ministre a cependant affirmé que d’autres ententes sur le partage des fonds marins prévoyaient le même dispositif. «On sait très bien sur quel territoire nous sommes, et ça inclut une partie de ce qu’on appelle Old Harry, qui n’est pas totalement, selon la ligne d’équidistance, du côté du Québec», a-t-il dit.

La chef péquiste Pauline Marois a pour sa part exprimé des doutes sur la part du gisement qui se retrouvera en territoire québécois, ajoutant que le Québec ne doit pas s’engager sur la voie de l’arbitrage. «C’est une entente sur Old Harry mais qui ne comprend pas Old Harry à toutes fins pratiques, puisque on s’engage dans un processus d’arbitrage, selon la réponse du premier ministre, a-t-il dit en Chambre. Or, il me semble que le Québec à cet égard-là devrait au contraire s’assurer que ses droits sont préservés et ne pas accepter d’aller, sur cette question, en arbitrage.»

Par ailleurs, M. Charest a précisé qu’une évaluation environnementale stratégique (ÉES) est toujours en cours, afin de déterminer s’il est opportun d’exploiter le gisement, situé à 80 km des Îles-de-la-Madeleine.

Un moratoire est en vigueur jusqu’en 2012.

3 commentaires
  • Francois Bouchard - Inscrit 24 mars 2011 22 h 43

    Le petit Jean Baptiste

    Au train où vont les choses, je crains que le mouton attende d'être tondu avant d'avoir l'ombre d'une idée d'agir sur sa destinée.

  • Côté Marcel - Inscrit 24 mars 2011 22 h 54

    ARBITRAGE.

    Mne.Laurendeau devrait savoir que pour le litige du Labrador ses le conseil privé de Londre qui a été pour l'ARBITRAGE.

    Mais il y a un mais les documents sont signées le 24 mars 2011 à suivre.

  • Fabien Nadeau - Abonné 25 mars 2011 08 h 19

    De tout bois

    Le PC va faire flèche de tout bois et c'est normal. C'est à nous de ne pas nous laisser aveugler. C'est à nous de nous rappeler la triste expérience avec le PC. En fait, pas avec le PC. Avec Harper.