250 000 signataires contre Jean Charest

Québec — Presque 250 000 personnes auront signé en trois mois la pétition en ligne pour réclamer la démission de Jean Charest. L'instigateur du projet, Steve Brosseau, invite ces citoyens mécontents à se présenter sur la colline parlementaire le 22 février, jour où il compte déposer des versions électronique et papier: «Vous avez signé la pétition? Passez de la parole et des écrits aux actes! Arrêtez de vous vautrer devant la télé avec votre bière et vos sacs de chips! Bougez, calvaire! Les Tunisiens et les Égyptiens ont pris leur vie en main. À vous de prendre vos vies en main! Seul ou en famille!», écrivait-il récemment dans un communiqué.

La période de signatures se terminait à minuit hier soir (elle avait débuté à la mi-novembre). Au moment d'écrire ces lignes, le nombre de signataires était exactement de 248 095. C'est un record absolu pour le système de pétition électronique qui a été ajouté au site Internet de l'Assemblée nationale (assnat.qc.ca) l'an dernier. «Mon objectif, c'était entre 50 000 et 100 000 [signatures] en trois mois. On en a amassé plus de 200 000 en 48 heures!», se réjouissait M. Brosseau, joint par Le Devoir, hier. Préposé aux bénéficiaires dans la région de Montréal, M. Brosseau estime que la pétition, qui a semblé plafonner dans les deux derniers mois, avait atteint un «niveau de saturation». Selon ses dires, presque tous les internautes québécois actifs sur Facebook (d'où il la publicisait) l'auraient signée.

À voir en vidéo