En bref - Une motion contre le kirpan

L'opposition officielle présentera aujourd'hui une motion afin que l'Assemblée nationale «appuie sans réserve» la décision prise par la Direction de la sécurité d'interdire le port du kirpan au parlement au moment des consultations en commission parlementaire relatives au projet de loi 94 sur les accommodements dans l'administration publique.

Selon la députée de Rosemont et porte-parole péquiste en matière de laïcité, Louise Beaudoin, la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, Kathleen Weil, «laisse planer une ambiguïté malsaine» sur le port du kirpan à l'Assemblée nationale. «L'engagement de Jean Charest et du Parti libéral d'encadrer les accommodements religieux s'effrite de jour en jour», croit Mme Beaudoin.

À voir en vidéo

7 commentaires
  • Catherine Paquet - Abonnée 9 février 2011 05 h 07

    Que faudra-t-il interdire, ensuite...

    Est-ce que la politique, en matière de signes religieux, doit être dictée par les Services de sécurité?

  • Roland Berger - Inscrit 9 février 2011 08 h 17

    Une divine colère

    Comme tous les croyants de toutes les religions, les sikhs feront une divine colère si de vulgaires incroyants leur interdisent de porter les symboles religieux prescrits par leurs saintes écritures. Comme tous les croyants de toutes les religions, ils ont raison parce qu'ils ont raison.
    Roland Berger

  • Jacques Saint-Cyr - Inscrit 9 février 2011 08 h 18

    Ridicule

    Un mot suffit pour qualifier cette intervention parlementaire.

  • Claude Archambault - Inscrit 9 février 2011 09 h 21

    quand le ridicule ne tue pas!

    J'ai lu un peu plus hier au sujet de cette motion et à mon avis elle devrait être défaite.
    On y parle de supporter la décision par la sécurité du parlement d'empêcher le Kirpan d'entrer au parlement, ce qui est correct dans la mesure ou la raison est d'ordre sécuritaire. Mais le PQ tente de détourner le débat et en faire une question de laïcité, mais le parlement appartient à tous les québécois et on ne peut interdire l’accès à personne bannir autre que pour des raison de sécurité. Si demain une député décide, pour des raison religieuse de porter le hijab en chambre, elle en a le droit. Car si on interdit le Kirpan comme le veut le PQ pour des raison de laïcité, et que cela s'applique à toute personne qui ente le bâtiment que fera le pape lors d'une prochaine visite, ou un évêque qui vient rendre visite ou témoigner à une commission?

    Le PQ opportuniste tente de détourner le débat et de créer un problème ou il n'y en a pas. C'est leur genre créer des conflit pour justifier l'injustifiable.

  • Monsieur Pogo - Inscrit 9 février 2011 11 h 44

    Rendons à César...

    Je ne vois vraiment pas ce qu’il y a de ridicule à interdire le port du poignard dans l’enceinte du parlement, bien au contraire.

    D’une part, comme chez n’importe quel être humain, il peut se trouver un Sikh qui soit animé de pulsions meurtrières, d’autre part on peut envisager un subterfuge, parce qu’il est possible à certains de se déguiser en adepte du sikhisme.

    En tout cas, il semble bien que les sbires du parlement connaissent leurs classiques, parce même si ce n’est pas un Sikh qui a fait le coup, il y a toujours bien eu Jules César qui fut poignardé à mort en plein Sénat…