En bref - Des policiers veulent l'équité

Alors que le gouvernement du Québec cherche à sabrer ses dépenses, deux syndicats de policiers lui demandent d'ajouter 500 millions pour mieux financer les services de police municipaux.

La Fraternité des policiers de Montréal et la Fédération des policiers municipaux du Québec ont uni leurs voix, hier, pour réclamer la création de ce Fonds des services de police municipaux, au nom de l'équité de traitement entre toutes les municipalités. Les deux regroupements syndicaux de policiers affirment qu'à l'heure actuelle, les municipalités qui recourent à la Sûreté du Québec comme corps policier reçoivent du gouvernement du Québec une subvention couvrant 47 % du coût des services de base. Les autres services de police municipaux, dans 103 municipalités, desservant près de 5,5 millions de citoyens, ne bénéficient pas d'une telle contribution.