En bref - Le crime organisé à la FTQ-Construction?

Dans une entrevue accordée à Radio-Canada, le président de la FTQ-Construction, Yves Mercure, critique les pratiques d'affaires du syndicat, qui compte 80 000 membres.

Il affirme que le crime organisé est présent dans l'industrie et les syndicats représentant les travailleurs de la construction. Selon l'émission Enquête, l'élection de l'équipe d'Yves Mercure aurait été rendue possible grâce notamment aux pressions exercées par des Hells Angels. Mais le principal intéressé soutient que si le crime organisé a été mêlé à l'élection, cela aurait été fait «complètement à son insu». Dès les premières allégations dans l'industrie de la construction, la FTQ-Construction s'est alignée sur la stratégie gouvernementale qui misait sur la police. Yves Mercure affirme que cela était une erreur.
1 commentaire
  • Marie-France Legault - Inscrit 25 janvier 2011 11 h 31

    La démission de Monsieur Yves Mercure

    est très révélatrice...a-t-il trop parlé au sujet des magouilles dans la construction? Les gros-bras l'ont-il menacé?
    Je pense que ce sont les "gros bras" qui ont le POUVOIR dans la CONSTRUCTION...

    ils en ont rien à foutre de la LOI et de la JUSTICE...