Une firme de publicité proche du PLQ empoche les contrats sans appel d’offres

Une firme de publicité proche du gouvernement Charest a obtenu quantité de contrats depuis l’élection des libéraux, presque toujours sans appel d’offres, selon ce qu’a appris La Presse Canadienne aujourd’hui.

Or, au moins quatre de ces contrats dépassent largement la limite maximale de 25 000 $, fixée pour procéder de gré à gré.

La firme Brad (auparavant Bernier Renauld Communication Marketing) est dirigée par Dany Renauld, qui est le conjoint d’Isabelle Jean, la directrice adjointe du cabinet du premier ministre Jean Charest.

Sous le couvert de l’anonymat, un ancien directeur de cabinet du gouvernement a soutenu à La Presse Canadienne que le cabinet du premier ministre avait lancé un mot d’ordre officieux aux divers cabinets dans le but de les inciter à favoriser la firme Brad pour répondre à leurs besoins en publicité.

Quoi qu’il en soit, en vertu de la Loi d’accès à l’information, il a été permis d’apprendre que la firme a obtenu au fil des ans des dizaines de contrats de divers ministères, d’une valeur totale dépassant le million de dollars.

Si la plupart de ces contrats étaient de très petite valeur — quelques milliers de dollars — certains, par contre, accordés de gré à gré, atteignaient les six chiffres.

Ainsi, deux contrats totalisant près de 400 000 $ ont été obtenus du ministère des Finances, en 2007 et 2008, et un autre de 142 000 $, en 2008, a été réalisé pour le compte du Conseil du trésor, dans le cadre du programme d’infrastructures.

A lui seul, le ministère du Conseil exécutif, soit celui du premier ministre Charest, a octroyé au total sept contrats à Brad, totalisant 69 581 $, depuis l’élection des libéraux en 2003.

Il s’agissait par exemple de concevoir et réaliser des messages radio, télévisés ou à l’intention des journaux pour divers événements, comme la Fête nationale.

La firme a également obtenu au moins trois contrats par appel d’offres, dont un du ministère de la Justice, en 2008-2009, à hauteur de 405 864 $, pour une campagne publicitaire visant à informer les victimes d’actes criminels.

Une connaissance de longue date

Connaissance de longue date du premier ministre, Dany Renauld a été candidat du Parti progressiste-conservateur dans Charlesbourg, en 1997, à l’époque où le parti était dirigé par Jean Charest.

M. Renauld a contribué pour 14 865 $ à la caisse du Parti libéral du Québec (PLQ) entre 2003 et 2008.

De plus, sa firme, Brad, a obtenu, au total, pour plus de 200 000 $ de contrats du PLQ, lors des campagnes électorales de 2007 et 2008.

Le député péquiste de Richelieu, Sylvain Simard, qui avait obtenu le relevé d’un certain nombre de contrats attribués à Brad, s’est levé en Chambre, aujourd’hui, pour demander au leader du gouvernement, Jean-Marc Fournier, pourquoi Brad obtenait autant de contrats de gré à gré.

«Les contrats sont accordés selon les règles et ça va continuer d’être comme ça», a répliqué M. Fournier.
8 commentaires
  • François Ricard l'inconnu - Inscrit 27 octobre 2010 19 h 03

    Selon les règles....

    La règle: pour des contrats de 25 000$ et plus, il doit y avoir appel d'offre.
    Des contrats de gré à gré pour des montants de 400 000$, 142 000$,
    69 581$, 408 000$, sont-ce des contrats accordés selon les règles?
    M. Fournier ne vit certainement pas selon les règles de l'Assemblée nationale. Et dire que la population vient tout juste d'élire ce digne serviteur de M. Charest.

  • MJ - Inscrite 27 octobre 2010 20 h 33

    Encore des allocations de contrats contre la procédure écrite et l'éthique...

    Un autre scandale des "commandites"? Cette fois, du côté du gouvernement libéral provincial!

  • Sylvain Racine - Inscrit 27 octobre 2010 21 h 02

    Découragé!

    Qu'est-ce que ça va prendre?

    Le peuple dort au gaz, c'est clair.

    Tout le monde chiale, mais personne agit. Pourtant il y a ici une recette tout-en-un pour agir: http://www.ecoeurement.com/

    Je commence à me demander si je ne perds pas mon temps. Je devrais peut-être me préoccuper des républiques de bananes qui n'ont pas d'Assemblée nationale.

    Vraiment, le Québec est une honte à côté d'une dictature. Le Québec, toutes les caractéristiques d'une RDB, mais avec l'Assemblée nationale. Non, mais, il faut vraiment le faire.

    Je regarde la population qui se fait littéralement violer. Elle dit "non, non, non", mais elle a une grosse pancarte qui dit "écoute pas ce que je dis, allez, viole moi, j'aime ça"

    Excusez moi pour être sec, mais c'est vraiment là où en est le Québec. Grave!

  • Carole Dionne - Inscrite 27 octobre 2010 21 h 26

    YÉ PAS FOU CHAREST...

    Il sait très bien qu'il va devoir partir avant la fin de son mandat. Il fait tout ce qu'il peut pour emmagasiner des amis ou peut-être de l,argent. Il retire toujours son salaire du parti libéral. C'est le free for all au gouvernement.

    Puis, tout à coup, il va se diriger vers une compagnie amie. Qui va le remplacer? Je mets un petit deux sur Denis Coderre. Coderre va dire que maintenant , c'est lui qui a les deux mains sur le volant et le monde québécois n'ont pas a avoir peur. Il était dans le scandale des commandites mais c'est de l'histoire ancienne, va-t-il nous dire, ET là, ce ne sera plus 25% d'irréductibles libéraux mais 40% vont se faire convertir par Coderre. Cré québécois. Pis il y en a qui veulent se séparer. Ça prend un cerveau pour accéder à la séparation.

  • Gebe Tremblay - Inscrit 27 octobre 2010 21 h 37

    C'est quoi le problème ?

    Les Québécois normaux ne sont pas dupes. C'est comme ça que ça marche partout dans le monde. Les règles des États ne sont plus suivies.

    Ceux qui sont loyaux avec leur groupe surviveront, les autres disparraîtront. C'est pas plus compliqué.

    La question est ; comment ce fait-il que le PQ fait pas la même chose pour ses supporteurs ?