Sondage Léger Marketing-Le Devoir - Les Québécois jugent injustifié l'achat des avions F-35

Tableau - Intentions de vote des Québécois au fédéral
Photo: - Le Devoir Tableau - Intentions de vote des Québécois au fédéral

Le gouvernement Harper n'a toujours pas réussi à convaincre les Québécois que l'achat de 65 avions de combat F-35, au coût de 9 à 16 milliards de dollars, est une bonne chose pour le pays, selon un nouveau sondage Léger Marketing-Le Devoir.

Les partis d'opposition à Ottawa, particulièrement les libéraux, ont donc touché une corde sensible avec ce débat. Jeudi, les troupes de Michael Ignatieff ont promis de mettre un frein au processus d'achat s'ils prennent le pouvoir et de lancer un appel d'offres pour dénicher l'avion qui remplacera le CF-18 en 2017.

Ainsi, 62 % des Québécois estiment que cette dépense fédérale est «injustifiée». Ils sont 21 % à juger que cette acquisition est «justifiée». Environ 17 % des gens ont dit ne pas savoir ou ont refusé de répondre.

Le vice-président de Léger Marketing, Christian Bourque, affirme que ces résultats ne sont «pas surprenants» dans le contexte actuel. «Le gouvernement a un énorme déficit et parle de se serrer la ceinture, et il annonce une dépense de 16 milliards de dollars. Ça passe mal», dit-il, ajoutant qu'au Québec, quand un gouvernement dépense pour l'armée, «il part avec une prise contre lui».

Dur coup à l'ONU... pour les conservateurs


En ce qui concerne les intentions de vote, le Parti conservateur est retombé en quatrième place au Québec, après une légère hausse le mois dernier. Il faut dire que le sondage a été mené entre mardi et jeudi, au moment où le Canada essuyait un cuisant revers à l'ONU.

«Les Canadiens, mais aussi les Québécois, considèrent que l'image du pays sur la scène internationale est importante. Ils se définissent beaucoup avec le regard des autres et aiment quand on rayonne à l'étranger. On le voit dans la perception qu'ont les gens de Céline Dion, de Robert Lepage et du Cirque du Soleil. La gifle du Canada à l'ONU coûte des points aux conservateurs», dit Christian Bourque.

Ainsi, le parti de Stephen Harper récolte 16 % au Québec, en baisse de cinq points en un mois. Il est devancé par le NPD (17 %), le Parti libéral du Canada (24 %) et le Bloc québécois (38 %), qui domine toujours.

L'avance du Bloc québécois est particulièrement forte chez les francophones, où il récolte 44 %, loin devant le NPD (19 %), qui est maintenant deuxième. Le PLC (18 %) et le PC (14 %) suivent.

Le taux de satisfaction envers le gouvernement Harper a également chuté depuis 30 jours, passant de 30 % à 21 %. La bonne performance enregistrée entre la mi-août et la mi-septembre a complètement disparu. Le taux d'insatisfaction est de retour à 75 %. «Encore une fois, c'est le résultat direct de l'échec à l'ONU. Les gens ont répondu au sondage alors que c'était la grosse nouvelle. Il n'y avait aucun recul», dit M. Bourque.

Toutes les questions et les résultats sont disponibles sur notre site Internet. Le sondage a été mené en ligne du 12 au 14 octobre, auprès de 1000 personnes représentatives de la population et selon une méthode fiable et éprouvée. Un échantillon probabiliste de la même taille présenterait une marge d'erreur de 3,1 %, 19 fois sur 20.

À voir en vidéo