Sondage Léger Marketing-Le Devoir-The Gazette - Le PQ maintient son avance

Pauline Marois
Photo: - Le Devoir Pauline Marois

Le gouvernement Charest n'a pas réussi à remonter la pente depuis un mois. Un nouveau sondage Léger Marketing-Le Devoir-The Gazette montre qu'il tire toujours de l'arrière dans les intentions de vote et que le taux d'insatisfaction se maintient à un niveau record.

La démission du ministre Tony Tomassi et le projet de loi sur les écoles passerelles n'ont pas permis au gouvernement de reprendre du poil de la bête. En cette fin de session à Québec, le taux d'insatisfaction atteint 76 %, soit exactement le même résultat qu'un mois plus tôt. Près de 20 % des Québécois se disent «satisfaits» du gouvernement Charest.

En fait, le taux d'insatisfaction dépasse 70 % depuis mars dernier. «Ce sont des chiffres très durs. C'est difficile d'imaginer pire», affirme Christian Bourque, vice-président de Léger Marketing.

Dans le domaine des intentions de vote, on constate également la même stabilité depuis 30 jours. Le Parti québécois demeure en tête, avec 41 % des intentions de vote, contre 30 % pour le Parti libéral du Québec. Le PLQ a perdu un point depuis un mois, ce qui est dans la marge d'erreur. L'ADQ (13 %), Québec Solidaire (8 %) et le Parti vert du Québec (5 %) suivent dans l'ordre. Le PQ est en avance dans toutes les régions du Québec, même si la lutte est plus serrée à Montréal.

«Les libéraux ont atteint un plancher depuis deux mois. Et les gens restent sur leur position. Ça bouge peu. L'été, qui est souvent plus favorable au gouvernement parce qu'il ne se passe rien et que l'opposition est moins visible, devrait aider Charest», dit Christian Bourque.

Chez les francophones, qui décident du sort de la majorité des circonscriptions lors des élections, le Parti québécois est largement en avance, avec 49 %. Le PLQ récolte 23 % et l'ADQ, 14 %. Québec solidaire (9 %) et le Parti vert (4 %) ferment la marche.

Marois meilleure première ministre

À la question «qui ferait le meilleur premier ministre du Québec?», Pauline Marois maintient son avance. Elle récolte 25 % des intentions de vote, ce qui est comparable aux résultats du mois passé. Jean Charest reçoit 18 % d'appuis, alors qu'Amir Khadir (10 %) et Gérard Deltell (8 %) suivent. Guy Rainville, du Parti vert, est crédité de 1 %.

Encore une fois, près de 38 % des citoyens ont dit ne pas savoir ou ont refusé de répondre. «C'est constant depuis des mois, ce qui en dit long sur l'opinion des gens», dit M. Bourque.

Le sondage a été mené du 7 au 10 juin derniers, auprès de 1015 personnes. Le coup de sonde Internet a été réalisé selon une méthodologie fiable et éprouvée. Un échantillon probabiliste de la même taille présente une marge d'erreur de 3,1 %, 19 fois sur 20.

À voir en vidéo