Études des crédits budgétaires - Charest veut encore voyager

Québec — Jean Charest va continuer à voyager de par le monde malgré l'austérité budgétaire et les sacrifices exigés aux citoyens.

Au cours de l'étude des crédits de son ministère, hier, à l'Assemblée nationale, le premier ministre Charest a repoussé les critiques de l'opposition adéquiste qui remettait en question la pertinence de ses nombreux déplacements hors du Québec.

Depuis un an, le premier ministre du Québec et sa suite ont effectué des séjours en Belgique, en France, en Allemagne, au Danemark, en Russie, en Inde et aux États-Unis.

Que ce soit dans les pays les plus développés ou en émergence, les missions outre-mer «sont dans l'intérêt du Québec» puisqu'elles permettent de diversifier les partenaires commerciaux, a relaté M. Charest.

«Dans le contexte de la crise économique actuelle, est-ce qu'il n'apparaît pas plus important que jamais de chercher à travailler davantage avec l'économie la plus puissante au monde?», a soutenu le premier ministre au sujet de l'Union européenne.

Pour illustrer le succès des missions commerciales, le premier ministre a cité en exemple un contrat de 230 millions conclu l'an dernier entre le Québec et la Russie dans le domaine des technologies.

Pour le chef de l'Action démocratique du Québec, Gérard Deltell, le premier ministre devrait montrer l'exemple en faisant preuve d'une plus grande frugalité en cette période d'austérité.

Entre 2009-2010 et 2010-2011, le budget de déplacement du ministère du Conseil exécutif est passé de 223 000 $ à 397 000 $, un bond de 80 %, a dénoncé M. Deltell pendant l'étude des crédits.
3 commentaires
  • 666 - Inscrit 28 avril 2010 13 h 52

    richesses

    On aime ca vivre au dessus de nos moyens,
    se peter les bretelles,qu'on est a son affaire.
    On est tellement riche au Quebec...

  • JacquesV - Inscrit 28 avril 2010 21 h 20

    Demander aux autres de se serrer la la ceinture...

    il faut pratiquer ce qu'on prêche Monsieur le premier ministre Jean Charest si on veut donner l'exemple.

    Si le premier ministre lui-même ne le fait pas à cause de considérations méthephysiques, pourquoi les autres le feraient?

  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 29 avril 2010 18 h 12

    Le tout m`est dû de Charest

    À quoi sert de donner dans le positivisme avec Charest. Son bureau est composé d`adjojnts politiques qui passent leur temps à imaginer des façons de faire des levées de fonds pour le Parti Libéral. Le Global express fait parti des actifs dont profitent ces capricieux collaborateurs. Ces quasi-crapules ne peuvent être ramenées à la raison, car ils agissent comme leur chef du `Tout m`est dû`.