En bref - Le Front commun pour une médiation

Québec — Les syndicats du secteur public demandent l'intervention des médiateurs pour faire débloquer les négociations. «C'est important de comprendre que ce n'est pas une déclaration de guerre que de demander la médiation, c'est un outil qu'on se donne, a tenu à préciser la porte-parole du Secrétariat intersyndical des services publics, Dominique Verreault, en entrevue hier. Rapprocher les parties, c'est le rôle du médiateur.»

Ce n'est pas une impasse, mais il n'y a pas d'avancées suffisantes, donc la médiation trouvera des solutions aux problèmes, a résumé Mme Verreault. Elle a assuré que l'atmosphère était encore bonne aux tables de négociations. «Je pense que quand les deux parties sont à la tâche et souhaitent trouver un règlement, on peut toujours penser que c'est possible d'y croire.» Mme Verreault a rappelé que le Front commun avait déjà prévu comme échéance le mardi 20 avril avant de faire appel à la médiation.