Whissell restera

Québec — Après avoir longuement réfléchi à son avenir politique, l'ex-ministre du Travail, David Whissell, a décidé de poursuivre son mandat de député d'Argenteuil.

Malgré les déboires qu'il a vécus durant l'année 2009, M. Whissell s'est dit toujours animé du feu sacré de la politique. «Les dernières semaines ont été pour moi l'occasion de réfléchir, une réflexion que j'ai faite en famille, avec mes proches, et je peux affirmer aujourd'hui que j'ai l'intention de demeurer député d'Argenteuil et que j'ai l'intention de terminer mon mandat à l'Assemblée nationale», a-t-il dit en entrevue hier à la Presse canadienne.

L'automne dernier, M. Whissell avait préféré abandonner sa fonction de ministre du Travail plutôt que de se départir de ses intérêts dans l'entreprise ABC Rive-Nord, une société d'asphaltage faisant des affaires d'or grâce à des contrats gouvernementaux.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

3 commentaires
  • Rodrigue Guimont - Inscrite 3 mars 2010 10 h 05

    « Feu sacré » ou astuce politique?

    David Whissell se dit «animé par le feu sacré de la politique»!!!! laissez-moi sourire…Si Whissel a décidé de rester pour terminer son mandat malgré ses «déboires» politiques (restons courtois…) c’est tout simplement pour éviter à Monsieur Charest de déclencher des élections dans ce comté qu’il perdrait assurément vu le mécontentement de la population.

  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 3 mars 2010 20 h 45

    Un pourfendeur de la justice sociale

    Maintenant David va se faire le défendeur de l`intérêt public. Il n`a plus de conflit d`intérêt, nous dit-il, car la firme ABC lui a refusé un emploi et de lui vendre le contrôle. Dès lors, il ne lui reste que le poste de député. Il est pauvre maintenant! Faudra voir comment il s`y prendra pour corriger la situation en bon Libéral.

  • Donald Bordeleau - Abonné 5 mars 2010 10 h 01

    le début de la fin

    Imaginer la vérification de tous les contrats du gouvernement et des municipalités..

    Selon le Vérificateur Général, 40 % des contrats attribués n'étaient pas attribuer selon les règles des ministères selon l'échantillon consulté.

    Madame Julie Boulet a affirmé hier que les entreprises ont le droit de faire des contributions à la caisse électorale du PLQ suite à l'attribution de contrat du gouvernement.

    Mais le problème dans tout cela c'est la question d'éthique et de neutralité de celui qui va diriger la force anti collusion et des acteurs des associations de la construction. Monsieur Jacques Duchesneau DG Force Anti Collusion comme Monsieur Gilbert Grimard A.C.Q ainsi que Monsieur André Ménard ont remis ensemble 2008 et 2009 près de 14,000 $ à la caisse du PLQ.



    La force anti quelque chose va mettre les criminels en prison et faire le ménage.

    Les vérificateurs du MTQ comme Messieurs Denis Bédard et André Dicaire nommés par la ministre Boulet pour vérifier l'attribution des contrats en 2009 dans les 14 directions du MTQ ne semblent pas assez compétent selon son commentaire, seront-ils mi de côté ou seront des assistants du DG Anti Collusion pour fouiller les états financiers et les contrats des entrepreneurs et des firmes de génies conseil.

    Mais en général l’on dit que la justice a le bras long. Notre DG Anti Collusion ne semble pas prendre son nouveau emploi au sérieux selon ses déclarations en lancent des boutades. Probablement un autre rond de cuir qui ne foutre rien pour deux ans.

    Aucun abuseur ne sera amené à la cour de justice. ‘’ Car le crime organisé a le bras long selon M. Duchesneau’’. Monsieur Renaud Lachance Vérificateur Générale a beaucoup d’information à fournir à l’escouade Anti Collusion.

    Malheureusement faute de moyen il y aura encore des orphelins comme la collusion ( coût inutile de 2.5 milliards /an pour le gouvernement et les municipalités ), le travail au noir ( perte de 2 milliards/ans ), fausses factures ( perte de 200 millions/ans, blanchiment d’argent et évasion dans paradis fiscaux ( estimé à 1.5 milliards/an )

    Un ministre du PLQ achète une entreprise d’un Hells Angel.

    http://blogues.cyberpresse.ca/lagace/2009/11/16/da

    Qualité du travail, viaduc de la montée Fassett. La firme Génivar fait des erreurs.
    Le responsable du MTQ Montréal est Jacques Gagnon qui fournit des dons au PLQ pour 12,000 $, c’est le champion des responsables régionaux au Québec

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2009/

    Monsieur Gilles Desrosiers de ABC Rive Nord a remis en dons au PLQ un montant de 15,000 $ en guise de remerciement.


    http://www.journalacces.ca/article-375888-David-Wh