En bref - Entente prolongée avec les Cris

Le gouvernement Charest et les Cris ont prolongé jusqu'à 2011 une trêve de poursuites judiciaires conclue entre les deux nations, dans le cadre de revendications découlant de l'entente de la Baie-James et du Nord-du-Québec. Selon le grand chef du Grand Conseil des Cris, Matthew Coon-Come, ce nouvel accord constitue «un exemple tangible de partenariat de la Paix-des-Braves entre le Québec et les Cris».

L'entente permettra par ailleurs d'améliorer la vie des Cris. Québec a en effet confirmé un investissement de 58 millions de dollars pour les centres de santé et de services sociaux intégrés de quatre communautés cries. Deux nouveaux centres seront construits à Nemiscau et Eastmain, tandis que les centres de Waskaganish et Waswanipi seront agrandis et modernisés. Ces investissements permettront aux Cris d'étendre leurs programmes de santé et de services sociaux et de les adapter aux besoins spécifiques de la population.