En bref - Motion battue comme prévu

La motion du Parti québécois réclamant la création d'un poste de commissaire à l'éthique a été battue hier à l'Assemblée nationale.

En matinée, le gouvernement a suggéré d'importants amendements au texte d'origine, qui insistait sur ce que le PQ considère comme une situation de conflit d'intérêts, soit les négociations entre Philippe Couillard et son employeur alors que le premier était encore ministre de la Santé. Les deux partis ne sont pas arrivés à s'entendre. La motion a été présentée comme la péquiste Agnès Maltais l'avait rédigée. Elle a été refusée par 62 libéraux alors que péquistes, adéquistes et le député QS ont réuni 51 votes «pour».

À voir en vidéo