Le Québec n'a pas de véritable commissaire à l'éthique

Le jurisconsulte de l'Assemblée nationale, Claude Bisson, a pour mandat de fournir à tout député qui en fait la demande un avis écrit et motivé sur toute situation éventuelle de conflit d'intérêts.

Mais Philippe Couillard n'a pas fait appel à ses services et le jurisconsulte n'avait aucune autorité sur lui. Aussi, les élus envisagent de créer un poste de commissaire à l'éthique, qui aurait un pouvoir d'enquête, comme il en existe un à Ottawa. «Si on veut régler ces questions éthiques, il faut créer ce poste. On va y venir. Mais le consensus ne semble pas être atteint», constate Claude Bisson.

À voir en vidéo