CHUM: aucun nouveau délai à prévoir, dit Bachand

Avec les changements apportés au projet du CHUM, une nouvelle consultation publique devra être tenue à Montréal. Mais au gouvernement, on assure que cela ne retardera pas davantage le projet.

Comme le rapportait hier La Presse, les modifications au règlement de zonage obligent la Ville de Montréal à analyser de nouveau le projet lors d'audiences publiques. Bien avant d'en arriver à cette étape, les changements que souhaite apporter le gouvernement au projet (démolition de l'actuel hôpital Saint-Luc, augmentation de la superficie, de la hauteur et du volume des édifices formant le CHUM, et augmentation du nombre de places de stationnement) doivent d'abord être soumis à l'arrondissement Ville-Marie.

Le comité consultatif d'urbanisme doit se pencher sur le dossier avant que ce dernier ne chemine jusqu'au conseil d'arrondissement, puis au conseil municipal. Pour cette étape, il faut compter au moins un mois. Ce n'est qu'après ce processus que l'Office de consultation publique de Montréal sera mandaté pour tenir des consultations publiques, qui pourraient nécessiter plusieurs mois.

Le ministre du Développement économique et responsable de la région de Montréal, Raymond Bachand, a dit hier être persuadé qu'il n'y aurait pas de retards supplémentaires dans la réalisation du CHUM. Selon lui, le processus de consultations n'empêche pas de lancer en parallèle l'appel de propositions, qui a été retardé maintes fois.

Outre ces retards, les modifications entraîneraient des coûts supplémentaires. La facture s'établit pour l'instant à 1,7 milliard de dollars, mais pourrait gonfler encore. Cela dépendra des propositions que feront les deux consortiums soumissionnaires.

La construction du CHUM doit être réalisée selon la formule de partenariat public-privé (PPP). Dans la foulée de la crise financière mondiale, il semble que les conditions de financement des entreprises privées désireuses de mettre la main sur ce contrat de PPP soient plus difficile. Du coup, plusieurs critiques des PPP, dont des médecins, se font entendre depuis quelques semaines.

Le conseil d'administration du CHUM a donné son aval au lancement de l'appel de propositions en PPP la semaine dernière.

Avec La Presse canadienne

À voir en vidéo